Yves Fernand Nkodia-Mantseka dans «Tendre Nostalgie»

Yves Nkodia

Yves Nkodia

Au nombre des poètes congolais de la nouvelle génération, il convient sans nul doute d’évoquer Yves Fernand Nkodia-Mantseka, pour mieux situer la place qu’il occupe dans celle-ci.

Dans ses premiers poèmes, comme dans son ouvrage actuel, il s’est penché sur une poésie assez hermétique, s’exprimant souvent que par des symboles ; cependant sa langue est belle. Tout comme, il s’exprime aussi spontanément et sa poésie « chante aussi harmonieusement que le rossignol ». « L’écho géant », « le message », « les Anges du soir », « nos anciens villages » sont parmi ses principaux thèmes.

« Tendre et Nostalgie » est un récit de combat, une tentative de création d’un genre nouveau qui serait un mélange de genre. Cette tentative est intéressante à plus d’un titre et mérite une grande attention.

De la vie à la mort, l’auteur s’interroge sur ces deux énigmes ou extrémités indissociables de l’existence de l’homme dans ce monde. En perpétuel questionnement et doute permanent, le poète navigue dans cet océan terrestre et pose la voie de la Sagesse comme corollaire de sa conception, rêvant de construire un Monde « Un », ce village global par l’écho du verbe africain. Mais dans sa pérégrination, il découvre loin de son pays natal les amours idéalisées qui le changent et le bouleversent. Ainsi, ces ingrédients ou puzzles rassemblés viennent agrémenter, alimenter, enrichir cette mémoire de l’homme pensif, d’un exilé africain dans l’hexagone. En somme, il est très éloigné de son soleil originel qui l’habite toujours en le consumant encore avec son ferment lumineux ou chaleur nostalgique.

Clément Ossinonde — Nkodia-Mantseka, clement.ossinonde@sfr.fr

(Tendre Nostalgie – Edilivre.com)

ynkodia.unblog.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *