Un traité secret mondialiste menace la liberté d’internet

liberte_expressionWikileaks a publié un document de 95 pages et 30 000 mots expliquant en détail le Trans Pacific Partnership ou TPP (NdT: qui rencontre une grosse opposition populaire dans les pays asiatiques comme la Corée du Sud, le Japon et les pays d’Asie du Sud-Est, surtout chez les agriculteurs…). Cet accord secret des mondialistes aura un effet très important sur un grand éventail de choses incluant la liberté d’internet, la médecine, les patentes, et les libertés civiles. La cabale mondialisrte va se réunir à Salt Lake City dans l’Utah entre les 19 et 24 Novembre.

Un brouillon du texte du chapitre du TPP sur la propriété intellectuelle explique les provisions pour mettre en œuvre un “régime coercitif” fait pour supplanter les lois nationales et la souveraineté des pays avec une construction mondialiste ( TPP Intellectual Property Rights Chapter ). Le TPP est de loin le plus gros et le plus oppresseur des traités économiques jamais établi jusqu’ici. Il aura un impact sur 40% du PIB mondial. Il est le précurseur d’un autre traité équivalent tout aussi secret, celui de l’US-EU Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP). Les deux traités combinés couvriront plus de 60% du PIB mondial et exclueront la Chine.

La force coercitive sera accomplie par “des tribunaux de litigation supranationaux auxquels les tribunaux souverains des nations devront déférer les affaires”. D’après le document, les cours de justice mondialistes pourront monter des cas légaux basés sur des preuves tenues secrètes.

De plus, certains aspects de ce traité ressemblent aux traités SOPA et ACTA contenant des mécanismes de surveillance draconiens. Début 2013, des milliers de sites internets furent “éteints” en solidarité de l’opposition au projet de loi SOPA ou le Stop Online Piracy Act, une législation qui menaçait sérieusement la fonctionnalité même de l’internet. “SOPA était une tentative de remettre le pouvoir de l’information de nouveau dans les mains de l’élite (auto-proclamée), qui est en train de rapidement perdre le contrôle de ce que la masse des gens lit, entend ou voit”, écrivit Mac Slavo en Janvier 2012.

Depuis le début des négociations sur le TPP, le processus d’écriture et de négociation des chapitres du traité a été enveloppé du sceau du secret comme jamais auparavant”, note Wikileaks dans une déclaration sur la publication de la mouture actuelle du TPP. (statement on the release ). “L’accès à la rédaction des chapitres du traité du TPP est caché du grand public. Les membres du congrès seuls, sont capables de n’en voir que des morceaux sélectionnés dans des conditions très strictes et sous une surveillance assidue. Il a été auparavant révélé que seuls trois individus dans chaque nations impliquées dans le TPP, ont eu accès au texte complet de l’accord, tandis que 600 “conseillers commerciaux”, lobbyistes gardant les intérêts des plus grosses entreprises américaines comme Chevron, Halliburton, Monsanto et Walmart, ont eu accès aux sections cruciales du texte du traité.”

Obama est censé accélérer le processus législatif de cet accord secret. “Le gouvernement américain pousse de manière agressive le TPP au travers du processus législatif de manière la plus furtive possible”, a dit l’éditeur de Wikileaks Julian Assange.

Si ce traité du TPP est mis à exécution, le régime IP (internet) va piétiner les droits individuels et la liberté d’expression, ainsi que malmener la création intellectuelle commune. Si vous lisez, écrivez, publiez, pensez, écoutez, dansez, chantez ou inventez ; si vous cultivez ou consommez de la nourriture, si vous êtes malade maintenant ou dans le futur, le TPP vous a pleinement dans sa ligne de mire”, a ajouté Assange.

Kurt Nimmo

Source: resistance71

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *