Un lot d’armes en provenance de la Libye saisi

L’opération a été menée avec précision au lieudit Kara El Aïn à 260 km dans la zone Sud de Djanet dans la wilaya d’Illizi.

Agissant sur la base de renseignements recoupés et vérifiés, les forces de sécurité ont avorté l’une des plus importantes transactions d’armes et de munitions au Sud. Selon des sources très au fait du contexte qui prévaut actuellement dans cette région, les services de sécurité ont utilisé à la faveur de leur action, des renseignements pour dresser un guet-apens aux trafiquants qui agissent de concert avec Al Qaîda au Maghreb islamique. L’opération a été menée avec précision au lieudit Kara El Aïn à 260 km dans la zone Sud de Djanet, dans la wilaya d’Illizi. Les informations en possession des forces de sécurité faisaient état d’un groupe armé à bord de véhicules tout-terrain en provenance de la Libye et qui se dirigeait vers les frontières algériennes. Le dispositif hermétique érigé par l’ANP assistée par les GGF, n’a laissé aucune chance aux trafiquants qui seront tous arrêtés dont un Libyen. Selon nos sources, ils étaient quatre.

Ces derniers sont actuellement en détention et interrogés par les services de sécurité. Dans cette opération, les forces de sécurité ont saisi 8 AK 47, 24 fusils automatiques et un lot de munitions. Cette opération concourt avec un climat très tendu en Libye où des combats continuent. Violence et assassinats sont devenus le quotidien de ce pays qui vient d’exporter 600 mercenaires en Syrie en plus des activités subversives que des trafiquants tentent tant bien que mal de lancer à partir du territoire libyen vers l’Algérie.

Le gouvernement libyen récemment installé ne semble pas en mesure d’absorber les violences et est même loin d’avoir les moyens adéquats de redresser la situation et, selon des sources locales que nous avons réussi à contacter, le contexte sécuritaire est chaotique, notamment depuis l’assassinat de l’ambassadeur américain.

Au lendemain de ce douloureux drame, le nouveau chef de gouvernement libyen avait déclaré: «Nous avons fait une importante avancée. Nous avons des noms et des photos. Des arrestations ont eu lieu et d’autres sont menées au moment où je vous parle.»

Suite à l’assassinat de l’ambassadeur des Etats-Unis, une première interview d’un haut responsable libyen qui semblait éprouver toutes les peines du monde pour minimiser un «incident» de cette ampleur. Qui a osé faire le coup? Le responsable libyen n’avance aucune piste mais un début de réponse est donné par Washington 24 heures plus tard en annonçant le déploiement en Libye d’une équipe d’une cinquantaine de marines spécialisés dans la lutte antiterroriste.
Des sources sécuritaires bien averties de l’évolution de la situation libyenne confient que l’attentat antiaméricain qui a eu lieu un certain 11 septembre et qu’on a essayé de mettre sur le compte des réactions violentes plus ou moins manipulées après la diffusion du film «innocence of muslims» porte la marque du professionnalisme et résulte d’une préparation minutieuse qui ne doit rien, ni au hasard, ni aux coïncidences.

Comment un responsable américain de haut rang, accompagné de deux barbouzes aguerris aux «jeux» de la guerre peuvent-ils être ciblés de la sorte dans un pays instable et en proie à une guerre civile dont les prémices sont apparentes? Une question que le président Obama et son principal adversaire dans la prochaine élection présidentielle américaine évitent soigneusement de poser, mais qui ne tardera pas à livrer une partie de ses secrets avant la fin de l’année. Selon des commentaires de presse, les Américains seraient prêts à mettre en œuvre la seconde phase du plan d’occupation de la Libye déclenché par les forces de l’Otan et la France, en s’approchant du Sahel et de la Syrie.
Des marines à quelques kilomètres d’Illizi et de Djanet et dans un contexte sahélien plein d’incertitudes. Une source d’inquiétude légitime pour l’Algérie qui voit ainsi les foyers de tensions se multiplier à ses frontières.

Par Ikram GHIOUA

Source: lexpressiondz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *