Un Américano-iranien condamné à mort

Amir Mirza Hekmati a été reconnu coupable d’espionnage pour le compte de la CIA, l’agence centrale de renseignement américaine. Le jeune homme a aussi été reconnu coupable de tentative d’accuser l’Iran d’être impliqué dans le terrorisme.
Pour toutes ces accusations le tribunal a décidé qu’il doit être exécuté. Le tribunal l’a aussi déclaré en guerre contre Dieu et corrompu sur terre.
Dès l’ouverture de son procès fin décembre à Téhéran, l’accusé avait reconnu avoir eu des liens avec la CIA, mais il avait assuré n’avoir nullement eu l’intention de porter atteinte à l’Iran.
Les États-Unis ont rejeté ces accusations et ont appelé l’Iran à libérer Hekmati.

Le mois dernier Téhéran avait diffusé des images où on voyait Hekmati donner des précisions sur ses présumés activités contre l’Iran.
Les confessions télévisées constituent une partie centrale dans le système judiciaire et politique iranien. Mais les organisations de défense de droits de l’homme s’interrogent sur leurs validités.
Amir Hekmati a 20 jours pour faire appel de sa sentence. Il est un ancien Marine de 28 ans né aux États-Unis d’une famille iranienne. Les circonstances et la date de son arrestation n’ont pas été précisées par les autorités iraniennes.

Ce verdict est rendu sur fond de vive tension entre l’Occident et Téhéran, qui menace de fermer le détroit d’Ormuz, une voie stratégique pour le trafic maritime mondial

Source: bbc.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *