TELECOMS & TIC : Un réseau africain dans la cour des grands

Quel réseau social né en Afrique compte autant d’utilisateurs que Blackberry Messenger, bat Twitter en volume de messages échangés (750 millions par jour contre 340 millions en mars), occupe plus ses utilisateurs que Facebook (45 heures par mois contre 15) et compte quelque 60 000 inscriptions par jour ?

Il s’agit de Mxit (« mix it »), une application freeware développée en Afrique du Sud qui revendique 50 millions d’utilisateurs dans 128 pays, dont une grande partie en Afrique mais également en Malaisie, en Inde, au Brésil, en France, en Allemagne, en Italie…

Imaginée comme complément d’un jeu par SMS qui s’avérait peu rentable en raison du coût de ces derniers, cette application permet de communiquer gratuitement par messages textes (750 millions de messages échangés par jour) à partir de n’importe quel mobile, tablette ou ordinateur et se connecte avec Yahoo, ICQ, Google Talk, Facebook, AIM ou Windows Live Messenger… Mxit permet d’échanger gratuitement avec une personne ou un groupe, et donne accès à des chat-rooms (salons virtuels de discussion).

Le géant du net dans les pays émergents Naspers (actionnaire indirect de Facebook via DST en Russie) a soutenu le développement de ce projet né en 2005 dans la ville universitaire de Stellenbosch, en prenant 30 % du capital pour un montant inconnu dès 2007.

En septembre 2011, le fonds d’investissement sud-africain spécialisé World of Avatar rachète 90 % du capital de Mxit pour un montant non dévoilé mais que les commentateurs estiment à plus de $ 70 millions. Alan Knott-Craig Junior (fils du PDG de Vodacom) remplace le fondateur Herman Heunis à la tête de la société.

Un temps critiqué pour son temps d’utilisation par les enfants et les adolescents qui aurait provoqué des baisses dans les résultats scolaires, Mxit a depuis renversé l’argument en sa faveur en développant des programmes de soutien d’abord en mathématiques (Dr Maths), puis en biologie, chimie, physique, comptabilité et… nouvelles technologies. Domaine dans lequel World of Avatar ne semble pas manquer de talents.

par Myrtille DELAMARCHE

Source: mtm-news.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *