Syrie – Jeu ouvert pour une nouvelle agression et la nouvelle soupape, Par Chérif Abdedaïm

Jeu ouvert pour une nouvelle agression

LE RÔLE SIONISTE DANS LES RÉVOLTES ARABES, JOUÉ MOMENTANÉMENT  DANS LES COULISSES DES HAUTES SPHÈRES OCCIDENTALES, VIENT D’ÊTRE DÉVOILÉ AU GRAND JOUR AVEC LES RÉCENTES RÉACTIONS FACE AUX DÉCLARATIONS DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES SYRIEN QUANT À L’UTILISATION DES ARMES CHIMIQUES EN CAS D’INTERVENTION ÉTRANGÈRE.

Dans cette nouvelle situation, le régime sioniste qui se dit menacé par la prolifération de ces armes entre les mains des terroristes d’Al Qaïda, tente d’anticiper le coup pour jouer son rôle assassin dans la région. Dans ce contexte, les sionistes se déclarent prêts à intervenir en Syrie. Mais au vu du jeu et des enjeux de cette nouvelle donne, ce sont ces mêmes terroristes qui sèment le chaos en Syrie, et dans ce cas, qu’il le veuille ou non, comme il tient à le faire croire à une opinion publique avachie, le régime sioniste serait l’allié même de ces mercenaires qui lui facilitent la tâche en affaiblissant un gouvernement jusque-là capable de jouer un rôle important dans la région.

Cela dit, ce ne sont pas les terroristes d’Al Qaïda qui constitueraient la véritable menace pour le régime sioniste mais bel et bien le Hezbollah libanais. D’ailleurs, si l’on se réfère aux récents propos du ministre sioniste de la Défense Ehud Barak,  Israël se prépare à une éventuelle intervention militaire en Syrie au cas où le régime de Bachar al-Assad décidait de transférer son arsenal chimique au Hezbollah libanais. Ce dernier a déclaré : «J’ai donné l’ordre à l’armée de renforcer des renseigne-ments et de se préparer pour une éventuelle opération (en Syrie) au cas où…». «Nous sommes en alerte pour surveiller un possible transfert de missiles antiaériens ou de missiles sol-sol, mais aussi d’armes chimiques de la Syrie vers le Liban», a-t-il ajouté. Selon le quotidien libanais l’Orient le jour, en juin dernier, le chef d’état-major adjoint israélien, le général Yaïr Naveh, a affirmé que la Syrie disposait du «plus important arsenal d’armes chimiques du monde», soulignant le risque qu’elles soient utilisées contre Israël. La même source ajoute que pendant cette période, le commandant de la région militaire nord, le général Yaïr Golan, avait affirmé qu’Israël devait examiner la possibilité d’attaquer d’éventuels convois qui transporteraient des armes sophistiquées au cas où ils seraient repérés à temps par l’armée israélienne.

Même son de cloche chez leurs cousins yankees de la Maison Blanche qui semblent faire des cauchemars quant à ces stocks d’armes chimiques. «Nous pensons que le stock d’armes chimiques de la Syrie reste contrôlé par le gouvernement syrien», a déclaré Tommy Vietor, porte-parole de la présidence américaine. «Etant donné l’escalade de la violence en Syrie et les attaques de plus en plus nombreuses du régime contre son peuple, nous demeurons très préoccupés par ces armes». Une préoccupation qui devrait concerner le sort des milliers de Palestiniens victimes des exactions sionistes et non se concentrer sur des hypothèses insensées.
cherif.dailybarid.com
………………………………….

La nouvelle soupape

ON A TANT CHERCHÉ LES CLÉS DE LA BOÎTE DE PANDORE SYRIENNE. EN VAIN. A CHAQUE TENTATIVE, LES PRÉDATEURS SE SONT HEURTÉS À UNE CONTRE-OFFENSIVE. TANTÔT DE LA PART DU GOUVERNEMENT SYRIEN, TANTÔT DE LA PART DE SES ALLIÉS SINO-RUSSES.

Que faire ? Problématique léninienne qui fait paniquer l’Occident pris dans une impasse où les paradoxes sont légion. Attentats organisés avec l’aide des services secrets occidentaux afin de déstabiliser le pays, recours à l’ONU en vue d’arracher le  quitus des assassins de l’ordre, sollicitation de la Ligue arabe pour légitimer une éventuelle invasion, et voilà enfin la chatoyante carte des armes chimiques qui est brandie à tout bout de champ, surtout après la récente intervention du ministre des Affaires étrangères syrien qui a signifié qu’elles seraient utilisées en cas d’intervention étrangère contre la Syrie. Premier perroquet à avoir repris le refrain usraélo-occidental, l’ambassadeur saoudien qui va proposer à l’Assemblée générale de l’ONU d’adopter une résolution sur la Syrie qui fera référence à la menace de Damas d’utiliser ses armes chimiques en cas d’intervention étrangère.

Ce projet de résolution sera soumis dans les prochains jours et pourrait être voté «probablement au début de la semaine prochaine», a précisé Abdallah al-Mouallimi à un groupe de journalistes, cité par le site ww.algerie1.com. La même source ajoute que l’illustrissime Ligue arabe, vouée aux enchères politiques, semble «frustrée par le manque d’action internationale sur la Syrie, en particulier par les vetos de la Russie et de la Chine», selon les propos d’un diplomate. Dans ce contexte, le ministre des Affaires étrangère sioniste Avigdor Lieberman n’a pas mâché ses mots en déclarant ouvertement que l’armée israélienne va immédiatement commencer les actions de combat contre les islamistes radicaux, s’ils prennent le contrôle des stocks d’armes chimiques ou biologiques en Syrie: «Pour nous, c’est un prétexte pour la guerre, est une ligne rouge », a-t-il souligné. Selon les médias, les Israéliens stockent des masques à gaz en préparation pour une éventuelle utilisation des armes chimiques contre eux. La demande de moyens de la protection chimique en Israël a doublé au cours des derniers jours.

Un show qui nous rappelle la première guerre du Golfe quand les Scud de Saddam sont tombés sur Tel Aviv. La suite on la connaît ; et c’est ce qui reste prévisible côté sioniste. Ce régime obsédé par la guerre est en état d’alerte si l’on se réfère aux récentes infos divulguées par le site Wikistrike. Près de 70% des forces sionistes se préparent à se concentrer du côté du Golan au moment où leurs acolytes américains préparent leurs forces spéciales à la frontière syro-jordanienne. Cette fois-ci, ce ne sont plus les civils victimes des attentats terroristes qui préoccupent les va-t-en guerre usraélo-occidentaux mais beaucoup plus les armes chimiques. Serait-ce là la dernière soupape qui servirait à allumer un nouveau brasier dans la région ?

Chérif  Abdedaïm, La Nouvelle République

 
cherif.dailybarid.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *