Sénégal : Wade et Macky, deux stratégies différentes

Le président sortant Abdoulaye Wade part à la recherche du soutien religieux alors que son adversaire Macky Sall tente de renforcer ses alliances politiques en vue du second tour de la présidentielle.

Dès le premier jour de la campagne, Abdoulaye Wade a rendu visite à trois chefs religieux. Il s’est rendu à Touba et Tivaouane, les capitales respectives des deux plus importantes confréries religieuses musulmanes.

A Touba, capitale des Mourides, il a été reçu par le Khalife général avec le cérémonial habituel: courtoisie et prière. Mais le président n’a pas bénéficié du« Ndiguël », la consigne de vote annoncé par le Khalife lui-même.

Même chose à Tivaouane, la ville Tjidane où Abdoulaye avait été reçu par une partie de la population dans une certaine amertume.

On se souvient encore ici que l’un des lieux symboliques de la confrérie avait été profané par les grenades lacrymogènes de la police lors des troubles à Dakar.

En revanche, Wade a bénéficié du soutien de l’un des chefs de la confrérie mouride, Cheikh Bethioune.

Quant à Macky Sall, il a confirmé ses alliances avec les organisations politiques et de la société civile.

Il a bénéficié du soutien de tous les candidats perdants du premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *