Sarah Palin : Les USA sont foutus et le gouvernement stocke des munitions en prévision de troubles civils !

Les Américains sont malades et fatigués de cette nouvelle crise. Washington a besoin de se comporter en adulte, d’apprendre à travailler et à vivre selon ses moyens. L’Armageddon économique qui se dresse devant nous, c’est notre dette galopante, pas la séquestration du plafond dont le président a plaidé pour et signé la loi et, qui maintenant cherche à la dénoncer car il n’a jamais eu l’intention véritable de brider ses dépenses inconsidérées.

Rappelez-vous que ce problème de la séquestration du plafond de la dette remonte au long bras de fer à l’été 2011. Ce ne fut pas la solution idéale pour tous, mais elle a au moins eu le mérite d’inclure une réduction du déficit réel d’environ 110 milliards de dollars par an pendant 10 ans, ce qui est encore loin d’être suffisant pour résoudre notre déficit massif.

Gardez à l’esprit que, depuis que la saisie conservatoire a été adoptée, le Président a déjà frappé les familles américaines et les propriétaires des petites entreprises avec ses augmentations d’impôts, ou «plus de revenus», comme il aime à les appeler. Le public américain ne veut pas d’augmentation d’impôts, nous voulons que le gouvernement freine ses dépenses excessives.

Si nous ne pouvons pas supporter des réductions modestes qui réduiraient les dépenses fédérales que de 0,3% par an sur un budget fédéral actuel de 3,6 trillions de dollars, alors nous pourrions aussi bien signaler au monde entier que nous n’avons aucune intention sérieuse de traiter notre problème de dette.

Si nous pissons dans nos frocs à l’idée de réduire plus de 0,3% de nos dépenses annuelles alors que nous avons jusqu’à mille milliards de dollars annuels déficits, alors nous sommes foutus.

Tenez-vous le pour dit, nous sommes cuits. Nous allons finalement vers un défaut de la dette et c’est pourquoi le gouvernement fédéral constitue de stocks de munitions en cas de troubles civils.

Si nous sommes sérieux en ce qui concerne la remise en ordre de nos finances, alors arrêtons de jouer les hystériques, serrons nous la ceinture, et traitons la maladie.

Sarah Palin

Source: philippehua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *