RDC:Tous autour de Mgr Laurent Monsengwo le 16 février

C’est aujourd’hui à midi exactement après la prière d’Angélus, que se clôture la formation des catholiques sur les actions non violentes dans l’ensemble de paroisses de Kinshasa. Les prêtres, sœurs, servants, fidèles et même des pasteurs des églises de réveil impliqués dans la marche du jeudi 16 février se sont réunis hier vendredi 10 février au centre Lindonge pour les derniers réglages. Un compromis n’avait pas encore été trouvé sur la date de la manifestation.

Certains parmi les organisateurs de la marche des chrétiens estimaient qu’étant donné la journée du 16 tombait un jeudi -jour ouvrable- il est plus pratique, de convoquer la man le dimanche 19. Ce point de vue ne rencontrait pas l’assentiment de la majorité. Qui a opté pour le jeudi 16. L’objectif étant de démontrer la capacité de l’église à mobiliser plus des fidèles dans la rue. Ce point de vue a été également celui exprimé par le Cardinal-Archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo Pasinya de retour des Etats-Unis.

Les partisans du jeudi considéraient que renvoyer la marche le dimanche 19, c’est un signe de faiblesse. Le même hier, les organisateurs se sont convenu sur le programme d’actions. Ce programme sera diffusé le dimanche 12 dans toutes les quatre messes et dans toutes les paroisses. Des sources rapportent qu’à partir du mardi 13 prochain, toutes les activités et entreprises appartenant à l’église catholique vont commencer à être vidées. Des écoles et des hôpitaux seront fermés. En réalité, les actions de l’église catholique pour l’annulation des élections du 28 novembre dernier et la démission du bureau de la CENI seront lancées effectivement ce lundi 13 au cours d’une grande manifestation que va organiser l’ASBL «Kinshasa teleme ongenge na mwinda mwa christu» au collège Mgr Moke dans la commune de Kalamu. La société civile et les organisations de défense des droits marqueront leur présence à cette manifestation.

L’ASBEL va décerner un diplôme d’honneur à Mgr Monsengwo pour ses œuvres combien louables réalisées à l’archidiocèse de Kinshasa pendant ses quatre ans de règne. L’ASBL «Kinshasa teleme ongenge na mwinda mwa christu» est une création de Laurent Monsengwo lui-même. L’ASBL poursuit plusieurs objectifs notamment le changement de mentalité dans la vie des Congolais ; lutte contre les antivaleurs qui gangrènent la société rdconglaise et la prise en charge des enfants de la rue…

L’objectif visé par l’église catholique reste le rétablissement de la vérité des urnes. L’église a appris à ses fidèles comment mener des actions de manière non violente. Lors d’une de ses interventions, l’aumônier général, abbé François Luyeye avait rappelé aux participants à la formation, que les manifestations publiques étaient un droit légitime. Donc, le Congolais était libre de revendiquer ou de manifester contre toute décision qui ne vise pas l’intérêt général de la nation ou qui ne reflète pas la vérité. A travers, l’action non violente, les abbés ont appris aux chrétiens comment braver la peur. «Quand ont est animé de la peur, on ne sait pas entreprendre une action de rue.

Surtout dans nos pays où les éléments commis à l’ordre public n’hésitent pas de tirer à balles réelles sur les paisibles manifestants», a renseigné un abbé formateur lors d’un débat à Saint-Joseph. Ce dernier a rappelé que l’église nourrit le désir de voir les Congolais se libérer de l’oppression. L’église a appelé ses fidèles au courage et à la détermination pour obtenir l’annulation des élections et la démission des sept membres du bureau de la CENI. Ces derniers n’ayant pas donc pas proclamés la volonté exprimée par le peuple lors des dernières élections.

JOHN TSHINGOMBE

 

Source: 7sur7.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *