RDC: Après la défaite, la remobilisation

Arrivée des troupes rebelles du M23 à Goma le 20 novembre 2012.

Au lendemain de la déroute rapide et humiliante de l’armée congolaise devant les rebelles du M23 dans le Nord-Kivu (Est), le plus grand quotidien du pays accuse le Rwanda voisin et appelle à une mobilisation nationale.

La république démocratique du Congo (RDC) traverse, depuis quelque temps, une mauvaise période. La prise de Goma par les rebelles du M23 est une menace contre l’intégrité du territoire congolais. Avec le soutien du Rwanda, ces rebelles ont pris le contrôle du chef-lieu de la province du Nord-Kivu, hier mardi 20 novembre.

La prise de Goma n’a pas laissé indifférentes les autorités de Kinshasa. Il en est de même pour la population, qui a manifesté sa solidarité à l’endroit des compatriotes de cette partie du pays. La chute du chef-lieu de la province du Nord-Kivu est un coup dur pour le peuple congolais.

Dans une interview accordée hier mardi à la presse présidentielle le chef de l’Etat, Joseph Kabila, a exprimé ses inquiétudes quant à la situation humanitaire dans les zones occupées par les rebelles du M23. Une situation qui, à en croire le président de la République, « nécessite une intervention de la part du gouvernement central ».

Surtout quand on sait que la guerre de l’Est a provoqué le déplacement massif de la population en tous sens, sans compter les pertes de vies humaines. Bref, la situation humanitaire se dégrade à chaque heure qui passe.

Joseph Kabila a fait remarquer : « La république démocratique du Congo est aujourd’hui confrontée à une situation extrêmement difficile. Nous avons déjà eu à vivre et à vaincre des situations pareilles par le passé. Dans le passé, le pays était divisé, mais avec la détermination, les efforts de tous, nous sommes parvenus à réunifier notre pays, à défendre l’essentiel. L’essentiel, c’est notre indépendance et la souveraineté de notre pays. Ça sera le cas, la victoire est de notre côté. »

Face à cette situation, le chef de l’Etat invite toutes les filles et tous les fils du pays à se mobiliser comme un seul homme, afin de sauver la province du Nord-Kivu et sa population en proie aux exactions des agresseurs. L’appel lancé par le président de la République est également répercuté par les différentes forces vives du pays, qui appellent tous les Congolais à la cohésion nationale.

Le souci des uns et des autres est de voir le gouvernement mettre tout en œuvre en vue de rétablir le plus tôt possible l’autorité de l’Etat dans l’ensemble de la province du Nord-Kivu. Pour réussir un tel pari, l’aide de tous s’avère indispensable. C’est ce qui explique l’appel à la mobilisation générale lancée par le chef de l’Etat dans son entretien avec la presse présidentielle.

Peuple congolais, mobilisons-nous pour sauver l’est du pays. La RDC doit rester une et indivisible. Tout schéma visant à balkaniser le pays ne rencontre pas l’assentiment des Congolais, qui tiennent à l’intégrité de leur pays.

Source: courrierinternational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *