Qui a tué l’assassin de Kadhafi?

Les médias ont annoncé la mort à Paris du jeune libyen, Omran Djumaâ Chabane, originaire de Misrata, qui avait révélé la cache de Mouammar Kadhafi le 20 octobre 2011. Il est décédé lundi soir dans un hôpital parisien.

Selon de sources libyennes Chabane aurait succombé à ses blessures suite à des tortures que lui ont fait subir ses ravisseurs partisans du colonel Mouammar Kadhafi. Chabane avait été kidnappé à son retour d’une mission que lui avait confiée l’armée nationale libyenne de Mizda puis emmené à Bani Walid.


C’est là, qu’il a été détenu durant 50 jours où il a été interrogé sous la torture afin de savoir comment il avait pu découvrir la cachette de Mouammar Kadhafi puis il a été relâché mais deux de ses collègues sont restés prisonniers.

L’ex-Premier ministre libyen, Mahmoud Jibril, invité à une émission de 22 heures, a révélé qu’un service de renseignement international était derrière le lynchage de Kadhafi et non pas les révolutionnaires libyens. Mahmoud Jibril a indiqué que la mort de Kadhafi était motivée par la volonté d’un service de sécurité de l’empêcher de dévoiler certains secrets. « Un service de renseignement que je ne connais pas, avait intérêt à ce que Kadhafi se taise à jamais, car il a eu plusieurs secrets et a noué d’étroites relations avec de nombreux régimes internationaux. C’est pourquoi ce service de renseignement a voulu à tout prix que Kadhafi ne divulgue plus jamais ces secrets », a dit Mahmoud Jibril.

Qui est ce service de renseignement ? Chabane a été « rapatrié  » en France probablement pour éviter qu’il ne fasse des révélations impliquant le service de renseignement avec qui il a coopéré lors de la capture de Kadhafi. La réponse à la question précédente est vite trouvée : les renseignements français sur place lors des attaques au sol contre Kadhafi. Ce sont des hélicoptères français qui ont tiré sur son convoi. Cela renvoie bien sûr également au financement occulte de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2007 et aux révélations faites par Kadhafi lui-même et son fils sur le versement de plusieurs millions cash à Sarkozy Kadhafi ayant menacé de tout révélé sur cette affaire.

Le plus simple donc c’était de l’éliminer, ce qui fut fait de la façon la plus barbare possible par lynchage. Mais la « France » coloniale Sarko-Hollandaise n’est plus à un crime prêt. Il ne faut pas compter sur le gouvernement PS et la magistrature qui lui est soumise pour faire rapidement la lumière là dessus. Les pratiques glauques de l’UMPS en matière de financements occultes des campagnes électorales ne sont un secret pour personne dans LEUR République bananière.
Actuellement Sarkozy se fait tout petit espérant ainsi que ses amis du PS et leurs amis de la magistrature l’oublieront et oublieront de le juger pour malversation.

L’Avenir nous dira s’il existe encore en France une JUSTICE digne de ce nom.

Planètenonviolence

Source: french.irib.ir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *