Qui a intérêt au débat sur les armes à feu ?

Le débat sur les armes à feu est-il innocent ? Quand on connaît la propagande des moulins à parole travaillant aux ordres de l’establishment, il est plus que nécessaire de s’interroger sur les raisons de ce débat.

Il est impossible de lutter contre une crise orchestrée par les factions oligarchiques les plus puissantes de la Haute finance internationale ; il est impossible de faire face à une orchestration des tempêtes et des spéculations boursières de par le monde, comme à la logique des marchés, d’une envolée des prix des denrées alimentaires ; il est impossible de lutter contre les mesures d’austérité des gouvernements comme celles qui freinent la croissance ; mais il est encore possible, dans certaines parties du monde, de détenir des armes pour protéger ses proches, sa famille, ce que l’on a gagné à la sueur de son front tout au long d’une vie de labeur.

Manifestement, aux Etats-Unis, une série d’événements se combinent pour cautionner la prise des armes des citoyens par le pouvoir. Preuve que la crise va bien passer à une prochaine étape !

Sur les radios françaises, on entend des journalistes d’une stupidité incroyable jouer le jeu des faiseurs de trouble, de ces experts de la communication qui ont l’art d’amener le débat « grâce » à des évènements apparemment fortuits, mais qui ne le seraient pas de l’aveu même de quelques politiciens américains. Doit-on rappeler que ce ne sont pas les armes qui tuent mais les hommes.

Qui est censé protéger ses ressortissants nationaux ? L’armée, la police. Mais que faire quand les Etats interdisent aux forces de l’ordre de s’en prendre aux voyous ? Que faire lorsque l’Etat finance, sur des conflits extérieurs, la pire racaille terroriste contre des citoyens qui ne demandent qu’à vivre en paix ?

Pourquoi chercher des problèmes à des citoyens qui ne cherchent qu’à vivre en paix et laisser volontairement des ennemis de la paix accumuler des armes destructrices en grand nombre dans des lieux où la police à l’interdiction de se rendre ?

Désarmer les innocents empêchera t-il le fait que les voyous, mafias, poursuivent leur politique d’entasser des armes de guerre ?

Comme par hasard, en France, les donneurs de leçons sont encore ces grands journaux qui roulent pour le marxisme sans visage, financés par le capitalisme sans frontière.

Inutile de tourner autour du pot. Cette campagne contre la détention d’armes par les citoyens américains, suite à des épisodes dramatiques entraînant la mort d’enfants, traduit la volonté de certaines élites de passer à autre chose. Cela sent la dictature à plein nez. Les autorités américaines, comme leurs amis occidentaux, continuent de déverser leur propagande de 1789 en faveur des droits de l’hommiste, mais que font-ils en Syrie ou sur d’autres théâtres ? Ils soutiennent bien les voyous, les terroristes et les tueurs d’enfants !

Les journalistes qui propagent cette communication des Elites favorables aux mesures gestapistes de la Mondialisation sans pitié, confirment une chose : ils sont favorables à la construction d’une société aux ordres d’un pouvoir qui les utilise et les rétribue grassement pour taire l’évidence : l’élimination de la classe moyenne, la destruction de la famille, et répandre la peur pour mieux faire avaler l’inacceptable.

Source:liesi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *