Présidentielles de 2012 au Sénégal : atmosphère de violence exacerbée face à l’absence notoire de projets viables pour le « jardin » de l’Afrique !

A quelques mois des élections présidentielles de février 2012, Afrique Démocratie s’étonne du mutisme total des candidats par rapport au « destin de l’Afrique » jadis pourtant scruté, défriché et balisé par leur principal adversaire, Sa Majesté Abdoulaye Wade qui s’est par la suite malheureusement discrédité sur le plan national et international, malgré l’Alternance et le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) à cause d’une soif de pouvoir et de prestige. L’auteur d’Un destin pour l’Afrique avait eu, quoi qu’on puisse dire, de nobles idées susceptibles d’extirper le pays des intempéries de la mal-gouvernance, de la corruption et du népotisme, bref des principaux fléaux qui font florès aujourd’hui dans la plupart des pays d’Afrique.

Le pouvoir de Sa Majesté est en train de s’effriter sans  l’existence réelle d’un successeur à même de nous présenter un projet clair sur l’Afrique, au moment où les pays émergents en Asie, le Mercosur en Amérique latine et l’Europe s’unissent et s’entre-aident. En tout cas, Afrique Démocratie attend toujours en vain d’éventuelles feuilles de route afin de l’examiner à la loupe, avant de prendre une quelconque position. Pour le moment, l’opposition sénégalaise s’est contentée d’affûter les armes pour faire partir à tout prix Sa Majesté en 2012. Mais, elle doit savoir raison garder : personne n’a le droit de détruire le pays pour seulement des intérêts personnels et partisans ! On peut jouer avec tout, sauf avec le sort de son peuple déjà à bout de souffle ! Afrique Démocratie n’approuve aucune démarche qui incite à la violence et ne cesse de déplorer le climat de tension, attisé de plus en plus par certains leaders autoproclamés « grands défenseurs » des intérêts de la Nation.

Une chose est sûre : le Sénégal ne basculera jamais dans la violence, avec ou sans la candidature de Wade en 2012 ! Nous sommes convaincus qu’il y aura des élections dans la paix et la sérénité. Afrique Démocratie ne peut œuvrer que dans le sens de la concorde nationale. Et elle ne restera pas les bras croisés pour faire baisser  le climat de violence qui règne à travers le pays. D’autant plus que son crédo est toujours la voie des urnes pour accéder au pouvoir en Afrique et dans le monde d’une manière générale. Oui pour la retraite politique de Sa Majesté à la veille des échéances de 2012, sans effusion de sang et sans hécatombe !

Dame Diop

Afriquedemocratie@afriquedemocratie.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *