Préparatifs de guerre en Israël et à la frontière turco-syrienne

Les six batteries de missiles Patriot installées par l’Otan à la frontière turco-syrienne seront opérationnelles fin janvier 2013. Des observateurs s’interrogent sur leur utilité ; l’un d’eux – spécialiste de la théorie du guidage et pilotage des missiles – nous a adressé le message qui suit :
« La désinformation bat son plein concernant les missiles installés en Turquie. D’abord, les Patriot sont des missiles anti-missiles et non pas des armes offensives. Ensuite, pour peu que l’on connaisse la théorie des missiles guidés, on sait qu’il est plus aisé de toucher un autre missile ou un avion en disposant d’un vaste espace de manœuvre, car le tirer par l’arrière augmente considérablement la chance de l’abattre. Or cette double nécessité est difficile à réaliser par Israël du fait de l’exiguïté de son territoire. La profondeur qu’accorde l’implantation de ces missiles en Turquie pourrait, plus concrètement, protéger Israël des tirs de missiles à moyenne et longue portée.
On comprend donc, après l’échec du « dôme de fer » israélien dans l’attaque contre Gaza, que l’on cherche à protéger Israël, depuis la Turquie, des tirs à longue ou moyenne portée qu’ils viennent de Gaza, de Syrie ou d’Iran. En revanche, l’impact sur les violences en Syrie, se limite à être un système contre l’aviation syrienne dans ses attaques contre les rebelles ».
Cette analyse est à rapprocher de deux informations dont les médias français ont peu ou pas parlé : la livraison par les Etats-Unis à Tel Aviv, début décembre, d’un nombre important de bombes à haute capacité de pénétration, et surtout la construction en Israël par l’armée américaine d’un bien étrange bunker.

 Obama tient sa promesse
On sait que Benjamin Netanyhou avait reporté son projet d’attaque de l’Iran à 2013 pour complaire à Barack Obama en campagne présidentielle… à condition que les Etats-Unis
livrent à Israël des « Bunkers buster », c’est-à-dire des bombes anti-abris souterrains, en particulier des MOP (Massive Ordnance Penetrator) pouvant percer 20 mètres de béton armé.
Rien ne dit que le premier ministre israélien mettra sa menace à exécution si le Likoud l’emporte aux législatives de février prochain, mais Obama a tenu sa promesse (1) et cela ne présage rien de bon.
Depuis la semaine dernière, l’armée israélienne a reçu 10 000 bombes supplémentaires, parmi lesquelles 1 725 BLU-109 capables de détruire des cibles à 70 mètres de profondeur, et 3 450 GBU-39 dites « intelligentes ». Le dard de cette dernière est un mélange d’uranium appauvri et d’uranium enrichi – hautement toxique pour l’environnement – qui perce plus de 2 mètres de béton armé.
Bien que la demande de Netanyahou date de septembre dernier, cette livraison d’armes, de kits de guidage et de munitions, est présentée comme une opération de réapprovisionnement des stocks de l’armée israélienne dégarnis par l’opération « Pilier de Défense » du 14 au 20 novembre contre Gaza (2). Pour l’instant, on ne sait pas si des bombes MOP en font partie.

Le mystérieux « site 911 »
La construction prochaine d’un super bunker, curieusement baptisé « site 911 », a été dévoilée par Walter Pincus, journaliste respecté du Washington Post, spécialiste des questions de sécurité (3). Bien que la collecte d’informations sur ce projet soit interdite, il a révélé que les travaux, estimés à 100 millions de $, seront supervisés par le Corps des ingénieurs de l’armée américaine et devraient être achevés dans deux ans. L’emploi sur le chantier d’ouvriers palestiniens y sera interdit et les lieux gardés par des Israéliens « ayant de l’expérience dans l’armée de l’air israélienne ».
La description succincte du bunker et son luxe laissent penser qu’il est réservé au haut commandement politico-militaire. Le cabinet d’architectes Ada Karmi-Melamede, célèbre en Israël, participe à sa conception au plan esthétique, notamment dans le choix des pierres ornant ses pièces. A l’intérieur, chaque encadrement de porte aura sa mezouza, un boîtier en aluminium contenant un parchemin de cuir où sont inscrits des versets de la Torah en hébreu, non effaçables.
Walter Pincus a interrogé le Pentagone sur le but du « site 911 ». On lui a répondu de s’adresser au ministère israélien de la Défense. Tout ce qu’il sait, c’est que la construction d’un bunker du même genre est à l’étude et qu’il sera également l’œuvre des Etats-Unis. A croire que l’Armageddon – bataille finale entre le Bien et le Mal, selon l’Ancien Testament – est proche… du moins dans l’esprit de la nomenklatura sioniste nantie !

………………………….
(1) Israel Is Set To Receive 5,000 US Bunker Buster Bombs After Delaying Its Attack On Iran, par Michael Kelley (Business insider – 13/12/12)
http://www.businessinsider.com/the-us-sale-of-5000-bunker-buster-bombs-to-israel-israel-bunker-busters-in-exchange-for-not-striking-iran-2012-12?0=defense
(2) Gaza: Le “Gott mit uns” d’Israël, par Gilles Munier
http://www.france-irak-actualite.com/article-gaza-le-gott-mit-uns-d-israel-112696643.html
(3) U.S. overseeing mysterious construction project in Israel, par Walter Pincus (Washington Post – 29/11/12)
http://www.washingtonpost.com/world/national-security/us-overseeing-mysterious-construction-project-in-israel/2012/11/28/e5682d8e-38b6-11e2-a263-f0ebffed2f15_story.html

Gilles Munier

Source:cherif.dailybarid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *