Pointe-Noire : Il pleut des watts !

Plus d’un demi-milliard (environ 600 millions) de dollars. Voilà ce qu’aurait coûté au gouvernement Congolais la mise en route de la centrale électrique à gaz de Côte Matève d’une capacité de 300 Mégawatts. Le maître d’ouvrage est le groupe pétrolier italien ENI.

Lors de son inauguration, hier, le Président de la république, Denis Sassou Nguesso a lui-même fait le déplacement.

Avec cette nouvelle installation, le Congo peut produire qu’à 500 mégawatts, tout juste ce qu’il faut, car les besoins en électricité sont estimés au jour d’aujourd’hui à plus de 600 mégawatts.

Cette centrale électrique à gaz dispose de deux turbo-alternateurs d’une puissance nominale de 150 mégawatts chacun.

Dans un contexte social très mitigé, c’est plutôt une bonne nouvelle car cette centrale va générer des emplois directs et encourager l’entreprenariat local.

Avec ce joli cadeau de Noël, les yoyos réguliers auxquels étaient habitués les ponténingrins seront d’ici peu de lointains souvenirs.

Cependant le taux d’accès à l’énergie est des plus décevants : 47% des foyers sont équipés en électricité en milieu urbain et 5% en milieu rural, soit un taux d’électrification de 52% à l’échelle nationale.

Cette centrale se relaye à la centrale Hydro-électrique d’Imboulou, inaugurée au mois de mai et donc la construction pour 370 millions de dollars avait été confiée à une entreprise Chinoise.

Il a fallu 3 ans et demi pour mettre au point ce site. Les travaux avaient été entamés en Mai 2008 et se sont achevés en Novembre 2011.

Van Manchette

Source: online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *