# PCN-INFO / THATCHER BON DEBARRAS ! (Luc MICHEL)

LM-PIH-thatcher-2013-04-08-FR-11Thatcher – « bon débarras », clament des manifestants dans les rues de Brixton …

«Réjouissons-nous ! Réjouissons-nous !»

– Thatcher (lors du déclenchement de la Guerre des Malouines)

«C’est excitant d’affronter une vraie crise !»

– Thatcher en 1982

L’ex-Premier ministre britannique Margaret Thatcher, qui a profondément divisé son pays entre 1979 et 1990, est morte ce lundi à 87 ans, « une nouvelle qui a suscité un flot d’hommages d’inconditionnels de cette figure majeure du XXe siècle et des réactions virulentes des victimes de sa politique ultralibérale ».

IN MEMORIAM BOBBY SANDS

La mort de Thatcher, la dame de fer, appellerait beaucoup de commentaires.

Mais la seule émotion qui me touche c’est celle suscitée par la mémoire de nos camarades de l’IRA, Bobby Sands en tête, martyrs du combat contre l’impérialisme britannique. Assassinés par la dureté impitoyable de la « dame de fer » et la lâcheté des politiciens de l’UE qui ont accepté ce « Vietnam au cœur de l’Europe » qu’était la sale guerre coloniale de Thatcher et des siens en Irlande du Nord.

En 1981, à Belfast, « dans le bloc H de la prison de Maze, les détenus républicains irlandais entament une grève de la faim pour obtenir de Londres le statut de prisonnier politique. Margaret Thatcher ne cède pas. Bobby Sands meurt, le premier, le 5 mai 1981 ; neuf de ses camarades suivront. Les grévistes survivants garderont à l’oreille, toute leur vie, les bruits du supplice : les familles qui sanglotent, le grincement du chariot qui emporte un cadavre, les grilles qui claquent », rappelle Le Temps …

« ELLE A DECIME L’INDUSTRIE, DETRUIT NOS COMMUNAUTES »

Le reste appellerait encore plus de commentaires.

Mais je préfère laisser la parole au peuple anglais, aux victimes sociales du Thatchérisme, laboratoire de l’ultra-libéralisme – avec la dictature chilienne de Pinochet au Chili, autre enfant chéri des Milton Friedman et cie des Années Reagan -, qui annonçait déjà les années noires que nous vivons aujourd’hui. Celle du règne de fer de l’injustice sociale. Thatcher comme Pinochet nous a enseigné que libéralisme et démocratie sont antagoniques.

Le Net s’est aussi immédiatement fait l’écho de la rancœur de nombre de ses concitoyens, opposants, syndicalistes, responsables nord-irlandais ou victimes de sa politique, qui l’exécraient. « Je bois un verre en ce moment précis. C’est un jour merveilleux. Je suis ravi », a lancé David Hopper, responsable régional du syndicat des mineurs dans le nord-est de l’Angleterre ajoutant « elle a décimé l’industrie, détruit nos communautés ».

Le milieu de terrain anglais de Marseille Joey Barton a vu en elle une « vieille sorcière » qui n’avait pas sa place « au paradis ».

Sur Facebook, plus de cinq cents personnes se disaient prêtes à participer à une fête de rue en fin d’après-midi dans le quartier de Brixton, théâtre d’émeutes en 1981 et 1985. Et ils étaient encore plus nombreux au soir.

Car le peuple anglais, ces classes laborieuses qui ont toujours valu mieux que leurs dirigeants, vient ce soir de donner une gifle retentissante à l’oligarchie politico-médiatique.

Les Anglais sont dans la rue. Pas pour pleurer Thatcher mais pour fêter sa mort, attendue, espérée …

« JE SUIS LA POUR RAPPELER AUX JEUNES LES DOMMAGES QU’ELLE A CAUSES A LA SOCIETE »

Au son de musique hip hop et de reggae, quelques centaines de personnes ont improvisé ce lundi dans le quartier londonien populaire et multiethnique de Brixton une fête de rue pour dire « bon débarras », après la mort de l’ancien Premier ministre Margaret Thatcher.

Clare Truscott, la cinquantaine, porte un béret brillant et une pancarte proclamant « Ding dong, la sorcière est morte ». « Je suis là pour rappeler aux jeunes les dommages qu’elle a causés à la société. Je viens du nord où il n’y avait pas de travail. Où l’industrie a vite disparu et où sa politique a fait en sorte que ce soit encore plus rapide », explique-t-elle.

« Tous les hommes politiques recrachent sa rhétorique, même ceux du Labour, Tony Blair était une version allégée de Margaret Thatcher ».

Non loin, un homme brandit un panneau avec les gros titres de la presse en 1990 annonçant la démission de Margaret Thatcher. D’autres portent des cartons indiquant « Réjouissez-vous, Thatcher est morte », quelques-uns dansent. « Bon débarras », est-il inscrit à la craie sur le trottoir, sur la place principale de ce quartier du sud de Londres, théâtre d’émeutes à deux reprises dans les années 1980.

« Nous sommes ici pour célébrer sa mort », lance Carole Roper, une aide familiale quinquagénaire venue du nord de Londres. Entre deux gorgées de bière, elle poursuit: « Je ne pense pas que ce soit une démarche vindicative, ce n’est pas tellement la mort de Thatcher dont il s’agit mais ce qu’elle a fait, la politique qu’elle a menée dans ce pays ». Elle s’insurge de la façon dont Margaret Thatcher est décrite dans les médias. « Elle n’a rien fait pour aider les pauvres dans ce pays », mais « nous avons la mémoire longue. Aucun de nous n’a oublié », assure encore Carole …

Que dire de plus ?

Luc MICHEL pour PCN-INFO

avec Belga – BBC News – Le Temps – PCN-SPO / 2013 04 08 /

http://www.facebook.com/notes/pcn-ncp-parti-communautaire-national-europ%C3%A9en/-pcn-info-thatcher-bon-debarras-/645755482107051

Source:lucmichel.net

LM-PIH-thatcher-2013-04-08-FR-2

LM-PIH-thatcher-2013-04-08-FR-3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *