Obama préparerait une attaque chimique sous faux-drapeau en Syrie

Un glaçant rapport du FSB qui circule au Kremlin, et qui confirme la validité des emails hackés, et tout juste publiés, de la firme d’armements britannique Britam Defence, avertit de façon stupéfiante que le régime Obama se prépare à déclencher une série d’attaques à la fois contre la Syrie et contre l’Iran, dans une manœuvre que des experts du renseignement russes décrivent comme pouvant provoquer la Troisième Guerre Mondiale.

Selon ce rapport, Britam Defence, l’une des plus grandes forces privées de mercenaires au monde, a été la cible d’un « hack massif » de ses fichiers informatiques par une « entité inconnue, soutenue par un état » au cours de cette semaine dernière et qui ont rendus publics un certain nombre d’emails d’une importance cruciale entre ses deux plus hauts dirigeants, son fondateur Philip Doughty et son directeur exécutif commercial, David Goulding.

Les deux emails entre Doughty et Goulding les plus inquiétants, explique ce rapport, dévoilent que le régime Obama a approuvé une opération sous « faux-drapeau » en Syrie se servant d’armes chimiques, et que Britam a été approuvée pour participer à la guerre de l’Occident contre l’Iran; comme nous pouvons lire:

Email 1: Phil, nous avons une nouvelle offre. C’est encore pour la Syrie. Des Qataris proposent un marché attirant et jurent que l’idée a l’aval de Washington. Nous aurons à livrer une arme chimique à Homs, un obus-g d’origine soviétique de Libye similaire à ceux qu’Assad est devrait détenir. Ils veulent que nous déployions notre personnel ukrainien, qui doit parler le Russe, et faire un enregistrement vidéo. Franchement, je ne pense pas que ce soit une bonne idée mais les sommes proposées sont énormes. Ton opinion? Cordialement David

Email 2: Phil, regardes s’il te plaît les détails joints sur les mesures de préparation concernant l’affaire iranienne. La participation de Britam dans l’opération est confirmée par les Saoudiens.

D’autres confirmations de ces attaques ont été publiées par Zerohedge News Service, l’un des sites web financiers les plus respectés au monde, qui dans leur article d’hier intitulé « Les USA préparent des frappes chirurgicales en Iran » ont prévenu:

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou dit que sa nation doit se préparer contre la menace d’une attaque chimique depuis la Syrie, en pleine inquiétude face à des efforts ennemis visant à tester un Israël post-électoral en cohabitation, et, comme le rapporte Bloomsberg, a déployé son nouveau système anti-missiles Iron Dome près de sa frontière avec son voisin du nord (la Turquie, ndt). En sus de ces inquiétudes, ainsi que beaucoup l’ont peut-être soupçonné, le ministre de la défense israélien a confirmé hier que les USA ont préparé des plans pour une opération militaire « chirurgicale » afin de mettre un frein au programme nucléaire iranien.

Le rapport continue en disant qu’il est intéressant de noter que, durant la semaine passée, tous les utilisateurs des sites de réseau sociaux Facebook et Instagram, soutenus par la CIA (et appartenant à Facebook) qui ont posté au sujet du hack de Britam, ou des liens afférents, ont vu leurs comptes suspendus et leur retour refusé à moins qu’ils ne fournissent une identité approuvée par le gouvernement US.

Des analystes juridiques russes ajoutent dans ce rapport que si l’administration Obama lâchait des armes chimiques sur la Syrie, ce serait une « violation grossière » de la loi internationale, soumettant presque tous les plus hauts responsables US, y compris leur président, à des charges de « crimes contre l’humanité ».

Fait ignoré de la majorité du peuple états-unien, poursuit le rapport, les prétendues révolutions en Libye et en Syrie ne sont rien d’autre que des opérations de la CIA qui, se servant des vastes ressources de leur gouvernment et des forces armées, ont presque détruit ces deux nations et leurs peuples.

Toutes autant réprimées pour le peuple des USA par leur gouvernement et leurs médias de propagande, sont les vraies raisons pour ces guerres de la CIA; qui pour le cas de la Libye comprennent de vastes réserves souterraines de pétrole (les cinquièmes au monde), et dans celui de la Syrie, l’un des plus vastes gisements sur Terre de gaz naturel sous la Mer Méditerrannée, dénommé le Leviathan Gas Field, découvert en 2010.

Il est encore plus curieux de relever, au sujet de la guerre de 10 ans de l’Occident pour s’assurer la fourniture globale complète de pétrole et de gaz naturel, que ses plus hautes élites politiques ne cherchent même pas à le cacher, bien que leurs médias de propagande eux le taisent, et que comme nous pouvons lire:

Cinq mois avant le 11 septembre, le vice-président états-unien Dick Cheney a fait la défense de l’usage de la force contre l’Irak… pour prendre le contrôle de son pétrole. La guerre en Afghanistan fut, également, planifiée avant le 11 septembre. Selon des officiers des services secrets français, les USA voulaient faire passer un oléoduc à travers l’Afghanistan pour convoyer le pétrole d’Asie Centrale plus facilement et moins cher. Et donc les USA ont dit aux Talibans peu de temps avant le 11 septembre qu’ils auraient soit « un tapis d’or soit un tapis de bombes », l’un s’ils entérinaient l’oléoduc, l’autre s’ils refusaient. »

La sénatrice US Lindsey Graham et le représentant Ed Markey ont tous deux admis « Eh bien, nous sommes en Libye à cause du pétrole.«

Encore plus important, l’ancien officier de l’OTAN, le général US Wesley Clark, a reconnu que 9 jours après les attaques du 11 septembre 2001 sur les USA, le Pentagone avait publié un plan secret pour une guerre totale au Moyen-Orient, commençant par l’Irak et se terminant avec l’Iran, avec les gouvernements de Libye, de Syrie, du Liban et de la Somalie y figurant pour une destruction totale.

La note finale et critique, alors que ce Nouveau Grand Jeu autour des ressources énergétiques mondiales, et les oléoducs et gazoducs qui doivent les desservir entre dans une nouvelle phase cruciale mais que ce rapport ne mentionne pas, est la réponse que donnera Moscou lors qu’un grand nombre de navires de guerre russes de la Mer Noire, des flottes navales de la Mer Baltique et de l’Arctique naviguent actuellement dans la Mer Méditerrannée orientale, si jamais le régime Obama en allait à se servir d’armes chimiques en Syrie.

Par Sorcha Faal, le 28 janvier 2013

Source: http://www.whatdoesitmean.com/index1652.htm

Traduit depuis le web par Will Summer

Source:globalpresse

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *