Merah, un informateur de la DCRI ?

Sur Arte, hier soir, un journaliste du Figaro, Yves Tréad, nous apprend que Mr Merah avait le tampon d’un visa d’entrée pour ISRAÊL !!!

Sur la plateau se trouvait un membre de la DCRI, Yves Bonnet.

Sachant que Merah a aussi séjourné en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan. Le journaliste en déduit qu’il avait deux passeports.

Qui peut circuler avec deux passeports, tout en étant suivi par les services d’espionnages français ?

Sachant que Mr Merah était en contact direct avec la DCRI, d’après un autre journaliste du nouvel observateur, il nous apprend que Mr Merah lors de son séjour en Pakistan, avait téléphoné à la DCRI pour leur dire ou il se trouvait et leur dire quand il rentrait précisément. Il aurait été repéré comme un agent par son comportement, par très islamique, et à chaque fois n’est pas resté plus de 15 jours.

Le responsable de la DCRI confirme que Merah est bien rentré à la date convenue.

Tous ces éléments laissent clairement entendre que Mr Merah était un jeune informateur de la DCRI, corroboré par sa conduite, il sort en boîte de nuit, boit de l’alcool et se livre à des rodéos pour épater ses copains, violente sa voisine qui porte plainte et n’est pas inquiété par la police et la justice !!!

On s’interroge alors. Pourquoi un responsable de la DCRI vient-il révéler aux grands publics que Mr Merah a le prototype classique d’un informateur au sein de la mouvance fondamentaliste ? J’y reviendrai…

Sur ce même plateau, Christian Proutaud, fondateur du GIGN, nous apprend que cet homme seul dans 25 m2 au rez-de-chaussée, sans otage, aurait pu être facilement être maîtrisé par l’emploi d’une bombe asphyxiante, il n’a jamais parlé de bombe lacrymo.

Faute de quoi, on a assisté à la mise en scène d’un spectacle digne d’une série policière étatsunienne. Chronométré pour qu’elle rentre dans l’agenda de la campagne électorale de N. Sarkozy.

N’est pas -t-on pas en train de nous préparer une république autoritaire, telle que récemment défendue par le candidat Sarkozy ?

Cet fait divers, aussi horrible soit-il, il y a en eu d’autres comme ces 15 enfants africains morts lors d’un incendie criminel à Paris, n’a-t’il pas tous les ingrédients d’une orchestration habile de Sarkozy pour tout ramener sur le sécuritaire ? se faire passer pour le sauveur suprême des Français, le Petit père du Peuple, pour faire oublier son incurie sur le plan socio-économique, et se faire réélire sur une peur irrationnelle mais bien construite médiatiquement. Le vote guidé par la peur et l’émotion.

En tous cas, le résultat y conduit..

Ne s’agit-t-il pas pour l’UMP de faire taire, encore quatre semaines, tous ceux qui détiennent des éléments qui montrent que Merah est devenu un élément clef de la campagne électorale de Mr Sarkozy pour sa réélection.

Faire taire les éléments qui montrent clairement que ce jeune homme était un informateur de la DCRI, que le candidat Sarkozy l’a utilisé pour mener une dernière campagne de diabolisation de l’Islam et des musulmans de France, une énième stigmatisation des banlieues , après sa campagne avorté sur la viande Halal ?

On comprend mieux pourquoi Merah a été liquidé et non arrêté vivant, comme l’a montré M. Proutaud. Pourquoi sa voiture a été détruite par le Raid, qui sont là les méthodes de criminelles qui effacent systématiquement les traces de leurs méfaits.

On s’emploie à à détruire les éventuels preuves d’une autre piste criminelle.

Le GIGN et une partie des services secrets viennent nous dire, qu’ils ont été utilisés et bernés. La guerre des polices est une excellente chose pour les citoyens, c’est pourquoi Sarkozy a voulu placer toutes les polices sous son contrôle unique.

Merah n’était qu’un informateur de la DCRI, il venait rendre compte à leur bureau, en échange, il le payait pour ses plaisirs de petit caïd violent. On comprend mieux pourquoi il n’a pas été arrêté lorsqu’il a violemment frappé et menacé de mort sa voisine. On comprend pourquoi il n’a pas été arrêté par la DCRI au moment de l’assassinat des militaires d’origine maghrébine.. La DCRI recherchait un autre homme correspondant à un autre signalement, sans se douter de ce qui se tramait ? (les descriptions des témoins ne correspondent en rien à ce Merah.)

Par conséquent, on ne peut pas écarter l’hypothèse qu’un autre homme était sur la moto. On a construit autour de Merah un scénario bien ficelé avec le RAID pour faire du terrorisme, la première des préoccupations des électeurs pendant 4 semaines, en bernant la DCRI.

Bonnet et Proutaud viennent nous dire, qu’ils ont été manipulés, en critiquant vivement le RAID. Rien ne dit que le commandant du Raid était au courant, trop fière d’avoir été choisi, il exécute les ordres sans se poser de questions, ce sont des hommes paradoxalement facilement manipulables par les politiques. Il n’était pas nécessaire d’informer le Raid, seulement de flatter leur ego.

Qui était sur la moto ? Certains parlent d’un agent du Mossad, qui il est vrai ressemble à leur mode opératoire, en Iran par exemple.

Il faudrait savoir qui était ce père de famille assassiné et ces deux enfants. Si le Mossad est dans le coup, ce père et enseignant n’a pas été choisi au hasard.

Pour éviter, que le frère et la sœur de Mérah ne donnent leur version, qui risquerait de corroborer les infos de Bonnet et Proutaud ? Guéant les fait enfermer. On n’entend pas leur avocat !

Sarkozy n’a jamais cessé d’être en campagne, surtout au moment ou il affirmait marquer une pause, il a simplement fait taire les autres candidats pour être en situation de chef rassembleur et protecteur des enfants de la nation.
Les mères de famille très sensible voteront, dans un climat fabriqué de danger pour leur enfants, pour celui qui apparaîtra les protéger.

Toute cette affaire révèle à quel point les pouvoirs de la Présidence menace nos libertés, que les services de police sont gravement manipulés dans des affaires de crimes, au nom du secret-défense, pour asseoir le pouvoir d’un homme et de son parti.
Ce parti et son leader, pris dans leur engrenage de mensonge n’auront de cesse, pour se maintenir, de décréter des lois de plus en plus liberticide et autoritaire.

C’est pourquoi, il faut nous y opposer calmement mais sûrement, par nos démonstrations citoyennes, nos questionnements et nos éclairages.

Toute la supercherie des criminels a toujours consisté a distillé la peur et l’impuissance par le sentiment que nous ne pouvions rien y faire, que nous ne pouvions pas savoir et donc nous inciter à ne pas fédérer nos intelligences pour obliger la Justice à mener des enquêtes judiciaires en toute indépendance des gouvernants et de services secrets.

Il semblerait que les calculs électoraux machiavéliques de certains soient en train de se retourner contre eux.

Source: alterinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *