Mali. Accusé d’être un espion, un jihadiste français arrêté par Aqmi

Abdel Jelil, de son vrai nom Gilles Le Guen a été arrêté par Aqmi au nord du Mali

Un ressortissant français, membre depuis plusieurs mois d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali, a été arrêté et emprisonné samedi par ce groupe armé islamiste, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Ce Français d’une cinquantaine d’années, connu comme Abdel Jelil, mais dont le vrai nom est Gilles Le Guen, selon des sources sécuritaires, « a été arrêté et mis en prison par les responsables d’Aqmi à Tombouctou », a indiqué un habitant de cette ville du nord-est du Mali.

Pourquoi a-t-il été arrêté

Les raisons de son arrestation varient selon les sources.

« Des jihadistes étaient en train de malmener des femmes à Tombouctou et Jelil est intervenu pour que ça cesse », a déclaré un élu de la région.

« Certains disent que les chefs d’Aqmi l’accusent d’être un espion de la France, c’est pourquoi il a été arrêté », a déclaré de son côté un autre habitant de Tombouctou.

Une première vidéo intrigante

Début octobre, le site mauritanien d’informations Sahara Media (privé) avait mis en ligne une vidéo d’Abdel Jelil, dans laquelle il mettait en garde la France, les Etats-Unis et l’ONU contre une intervention militaire dans le nord du Mali, en préparation pour chasser les islamistes armés qui l’occupent.

Au moins trois ressortissants français sont dans les rangs d’Aqmi dans le nord du Mali, selon des sources sécuritaires régionales.

 

Source: ouest-france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *