Madagascar face à l’invasion des criquets

La région du Menabe dans l’Ouest de Madagascar est touchée par une invasion de criquets depuis deux mois. Les autorités locales craignent une famine car ces insectes menacent les rizières.

Le Menabe, région située dans le Centre-Ouest de Madagascar, est en proie depuis deux mois à une féroce invasion de criquets. Selon la direction régionale du développement rural (DRDR) de la région, neuf communes sont particulièrement touchées par le phénomène. La situation à Mahabo et Imanja, villes productrices de riz, inquiète les autorités locales qui craignent une famine. Les criquets menacent en effet les rizières et les champs de manioc.

Selon la chef du district de Mahabo, Haingo Razafiarison, « c’est une situation quasi-cyclique dans la région. La dernière invasion remonte en 2010. On a pu la maîtriser grâce à des moyens aériens ». La situation s‘aggrave dans le district d’Imanja. Selon le commissaire divisionnaire du district, le général Lambana, « le prix du riz va augmenter d’ici une semaine ». La commune de Malaimbady n’est pas non plus épargnée.

Difficultés à résoudre le problème

Cette invasion de criquets serait liée à l’éclosion des larves de sauterelles causée par les vingt-deux jours de pluies incessantes dans la région au mois de février. Une pulvérisation terrestre pour éliminer l’invasion aurait été tentée mais sans succès. « L’inaccessibilité dans certains endroits, la rupture de médicament traitant et le manque d’éléments humains ne nous a pas permis d’effectuer la lutte », indique un technicien. John René Walson, Directeur du centre national anti-acridien (CNA) déplore, quant à lui, le fait que les pesticides soient arrivés tardivement. « Le pesticide de la FAO était prévu pour le mois de février mais ceci n’est arrivé que samedi alors que l’hélicoptère était là depuis le mois de mars. Ce qui est tard parce que ce traitement était destiné au stade débutant et maintenant on est déjà au stade avancé ».

Source: afrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *