L’Interpol a libéré 400 enfants enlevés au Burkina Faso

Les agents de police ont libéré environ 400 enfants enlevés, qui ont été forcés de travailler dans les mines d’or du Burkina Faso, lors d’une opération internationale menée par Interpol, a déclaré ce samedi l’agence sud-africaine Sapa.

Selon Interpol, les enfants ont été enlevés dans les pays ouest-africains. Ils travaillaient dans des conditions extrêmes dans des puits étroits jusqu’à une profondeur de 70 m, où il y a peu d’air. Ils n’étaient pas payés, et ils ont été privés d’éducation.

Les enfants ont été envoyés dans des asiles, la recherche de leurs parents a été déjà lancée.

Source:french.ruvr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *