L’hypocrisie française: les déceptions perdurent

Un coup ininterrompu, macabre et humiliant dont l’effet sur ma conscience me fait voir ou comprendre que jusque-là certaines sociétés se croient plus malines que d’autres. Au même moment, ces sociétés croient que leurs sujets et leurs adversaires de coutume sont dupes. Je ne suis pas dupe et je crois que vous non plus.

Tout me mène à comprendre que j’évolue dans une société qui n’est pas la mienne et qui ne le sera jamais. Et c’est pour cette raison que j’invite tous les citoyens africains, tous les citoyens du monde à réfléchir, à agir en s’armant d’un impératif catégorique. Agir par le regard des autres, se confondre aux regards des autres, se fondre dans la masse ne faire qu’une société. Une société politique qui ne se laisse pas faire, des citoyens convaincus qu’ils doivent prendre leur destin en main. Agir aujourd’hui en acteur politique n’est dans un sens le plus absolu qu’une manière d’exorciser toutes les horreurs dont nous sommes témoins et qui ne nous laissent pas bouche cousue. J’ai bonne conscience que nous pouvons y arriver mais cela me laisse perplexe.

Ce qui m’emmène à m’exprimer de la sorte est qu’assurément ce pays dans lequel je vis n’a pas fini de me décevoir, de me dégoûter, s’il faut adopter un style plus incisif. Je suis témoin de l’hypocrisie française et cela m’offusque d’une telle intensité qu’il faut à tout prix que je vous expose les raisons.
Depuis quelques temps, vous avez entendu parler des mesures prises par l’Etat français qui vise notamment les étudiants étrangers. Eh bien, dites-vous très sincèrement du tréfonds de votre conscience ahurie que c’est une attitude qui déplait tout un chacun d’entre nous parce qu’on se sent trahi et du coup c’est des milliers d’espoir trainés dans la boue. C’est un vrai cauchemar mais ne soyons tout de même pas surpris. C’est une réalité française et c’est là que nos chemins se croisent: l’hypocrisie française et moi. J’ai vu et j’ai compris. A mes yeux, ce n’est pas tant une désolation, c’est une frustration et de surcroit j’ai bien peur que les citoyens, les sujets français reproduisent la même erreur que leurs soi-disant intellectuels, leur élite abasourdie par leur manque de compétence, de bon sens et de justice. A mon avis, c’est un peu dommage étant donné qu’elle se dit défendre l’égalité, la liberté, et surtout la fraternité. Cette dernière se trouve réduite en poussière. Elle n’est désormais plus qu’une idée, une idée qui en vrai n’existe plus.

Je vous parle d’hypocrisie française dans la mesure où en tant qu’étudiant, je croise de jeunes étudiants français, la soi-disant future élite qui se verra dans la contrainte, sinon la nécessité, de revenir au même stade que leurs anciens mentors, ils se verront hypothéquer sur leur avenir en reproduisant les mêmes balourdises qu’aujourd’hui. Le monde d’aujourd’hui est un monde abêti, il ne craint pas de violer les droits humains, il ne recule pas devant l’idiotie populaire et la visée discriminatoire de certains êtres humains. L’hypocrisie française est un style, le nouveau chic qui choquera tout homme bardé de bon sens.

Cire Ciré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *