L’Euro serait-il une arme de destruction massive créée contre l’Europe des Nations ?

Le yen poursuit sa chute et l’euro continue sa progression. Dame Merkel et F. Hollande y voient un signe encourageant, et que dire de l’agent Goldman Sachs Mario Draghi ? Mais, comme l’exprime avec justesse l’économiste Jacques Sapir : « il est clair qu’une baisse de 20% de la valeur de la monnaie japonaise va infliger aux économies de la zone un choc important de compétitivité ».

Dans le même temps, le gouvernement et les grands patrons du CAC40 expliquent l’importance des mesures douloureuses sur la flexibilité du travail : le travailler plus pour gagner moins !

Doit-on rappeler que lors de la création de l’euro, les mentors de nos décisionnaires affirmaient que cela donnerait plus de poids aux pays membres et développerait leur compétitivité ?

Quelle erreur ou quel mensonge ? Personne ne peut apporter une réponse catégorique parce que notre monde politique est truffé d’incompétents et d’idiots utiles. D’une manière générale, les hommes intelligents (et le QI n’y est pas pour grand-chose dans notre définition) n’accèdent jamais aux marches décisionnelles car le vrai pourvoir n’a pas besoins d’hommes brillants mais d’hommes serviles.

Pourquoi Mario Draghi parle t-il de reprise à venir et ne veut-il pas commenter la flambée persistante de l’euro ? Dans un récent article, LIESI évoquait le rapport de Goldman Sachs annonçant 1,37 contre dollar. Nous n’en sommes plus très loin !

Mario Draghi et les économistes mondialistes vendus à la sauce des grands prêtres de la mondialisation comme A. Minc, savent pourtant que cette hausse importante de l’euro contre yen, dollar et livre sterling, va bien se traduire par un nouveau choc de compétitivité alors que la zone euro est déjà en récession. On dira que l’Allemagne a affiché de bons chiffres macro-économiques mais nous rappelons cet extrait du numéro 270 de LIESI.

Ne négligeons pas les prophéties ! Surtout celles, bien sûr, qui font souvent ‘bingo’…
EURO = ARME DE DESTRUCTION MASSIVE DES NATIONS
La conclusion à laquelle on semble parvenir est que la Banque centrale européenne se fiche totalement de l’EURO. Ses membres sont complices d’un pouvoir qui utilise cette devise comme une arme de destruction de l’Europe des Nations. Bien sûr, cela ne s’appelle pas un complot : c’est la loi des petits intérêts.
Qui peut croire un instant que la pieuvre GOLDMAN SACHS est le maître du système ?
Non, ce n’est qu’une pièce d’artillerie de la finance pour obtenir LA PERESTROÏKA DU SYSTÈME CAPITALISTE [prochainement disponible].

Ne négligeons pas les prophéties ! Surtout celles, bien sûr, qui font souvent ‘bingo’…
EURO = ARME DE DESTRUCTION MASSIVE DES NATIONS
La conclusion à laquelle on semble parvenir est que la Banque centrale européenne se fiche totalement de l’EURO. Ses membres sont complices d’un pouvoir qui utilise cette devise comme une arme de destruction de l’Europe des Nations. Bien sûr, cela ne s’appelle pas un complot : c’est la loi des petits intérêts.
Qui peut croire un instant que la pieuvre GOLDMAN SACHS est le maître du système ?
Non, ce n’est qu’une pièce d’artillerie de la finance pour obtenir LA PERESTROÏKA DU SYSTÈME CAPITALISTE [prochainement disponible].

Source:liesi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *