Les militaires du régiment blindé se mutinent et font exploser des dépôts d’armes à Brazzaville.

Quatre fortes explosions ont été entendues ce dimanche 4 mars 2012 à Brazzaville. Il s’agit de quatre fortes explosions de dépôts d’armes, à quatre endroits différents de la ville, conséquence de la mutinerie des militaires du régiment blindé de Mpila.

Il faut dire que le malaise dans les casernes couvait depuis plusieurs mois.

En effet, des salaires misérables , accaparement des logements réservés aux hommes de troupes par les officiers, mais surtout le sentiment que seuls les officiers supérieurs devenus depuis des nouveaux riches, profitent du système mafieux qu’ils ont tous contribué à installer aux affaires, avec l’aide de l’armée angolaise.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la situation est confuse, car aux explosions, s’ajoutent des coups de feux, à Ouenzé, Talangaï, et Mikalou… et les populations de ces quartiers sont en panique.

Ces explosions étaient tellement fortes que les habitants de Kinshasa (RDC), séparée de Brazzaville par le fleuve Congo, ont été pris de panique, car cette ville étant toujours en état d’alerte, suite aux présidentielles contestées et remportés par Kabila junior.

Quelles sont les revendications de ces mutins ? Est ce une révolution de palais ?

L’arrivée du Général Pierre Oba à Paris, à la veille de cette mutinerie est-elle anodine ? Veut-on lui faire porter le chapeau comme le suppute déjà certains ?


Source: liberty.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *