Les «Bostons» d’Afrique et d’ailleurs

boston-afrique1« À chaque fois que des bombes sont utilisées contre des civils, il s’agit d’un acte terroriste. » Disait Barack Obama le 16 avril 2013, à propos des explosions de Boston.

Nous serions tentés de dire « ah bon ! » comme notre sacré Théo. Mais nous ajouterions qu’il faudrait aussi expliquer cela aux familles des milliers d’enfants massacrés par les bombes Etatsuniennes, sur ordre direct du prix Nobel de la paix ( ???), Barack Hussein Obama.

Nous n’oublions pas non plus ces mots de Ralph Nader : « Imaginez une frappe aérienne directe tuant et blessant des dizaines de personnes dans un cortège funèbre à la suite d’une précédente attaque mortelle qui est justement à l’origine de cette procession endeuillée. Souvenez-vous de l’attaque décidée par Obama en décembre 2009 contre un prétendu camp d’entraînement d’Al-Qaïda au Yémen, en utilisant des missiles tomahawk et – notez-le bien – des bombes à fragmentation, qui ont tué 14 femmes et 21 enfants. Encore et encore du terrorisme « tellement désolé », ravageant des familles entières loin des champs de bataille ».

Les médias occidentaux n’arrêtent pas de nous rabattre les oreilles, depuis quelques jours,  pour 3 morts et deux petites explosions, à Boston. Quant aux milliers d’enfants arabes, asiatiques et africains massacrés par les bombes Etatsunienne et Européenne, cela, personne n’en parle !  Nous disons un grand merci à Barack Hussein Obama, pour cette phrase, ô combien lumineuse, qui vient ainsi valider d’une certaine manière – aux yeux des incrédules- notre profonde pensée sur le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, qui pour nous, n’est rien d’autre qu’un gouvernement terroriste…

Jeunes ivoiriens massacrés par les bombes françaises

Jeunes ivoiriens massacrés par les bombes françaises

http://politicus.afrikblog.com/

Source:philippehua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *