Le Vatican annonce la démission de Benoît XVI

Affaibli, le pape reconnaît son incapacité à bien administrer le ministère qui lui a été confié

Affaibli, le pape reconnaît son incapacité à bien administrer le ministère qui lui a été confié

Le pape Benoît XVI a annoncé lundi sa démission à partir du 28 février, dans un discours prononcé en latin lors d’un consistoire au Vatican, a annoncé à l’AFP le porte-parole du Saint-Siège.

« Le pape a annoncé qu’il renoncera à son ministère à 20H00 (19H00 GMT), le 28 février. Commencera alors la période de ‘sede vacante’ (siège vacant) », a précisé le père Federico Lombardi, dans une annonce quasiment sans précédent dans l’histoire de l’Eglise catholique.Discours en latin
Selon le quotidien italien Il Corriere della Sera, le souverain pontife aurait annoncé lui-même sa prochaine démission en latin lors d’une cérémonie pour la canonisation des martyrs d’Otranto avant qu’elle ne soit confirmée par le Vatican.L’agence de presse italienne Ansa avait annoncé la nouvelle peu avant midi.

Sa déclaration relayée par Radio Vatican:

« Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les oeuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire. »

Réactions
Le Président du Conseil italien, Mario Monti a déclaré être « sous le choc après cette annonce inattendue » tandis qu’en Allemagne, patrie d’origine du pape démissionnaire, le gouvernement a réagi « avec émotion » à la nouvelle, relaie le quotidien Il Corriere della Sera.

Un seul précédent
Unique précédent dans l’histoire de l’Eglise, Célestin V avait abdiqué de sa fonction avant d’avoir été sacré, en 1294. Il avait vécu en ermite jusqu’à sa désignation comme pape, et ne se sentait pas prêt à assumer ce rôle dans l’Eglise.

« Coup de tonnerre dans un ciel serein »
Pour exprimer sa surprise, le doyen des cardinaux Mgr Angelo Sodano a parlé de « coup de tonnerre dans un ciel serein ».

Source:7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *