Le président égyptien contre une intervention militaire au Mali

Le président égyptien Mohamed Morsi s’est déclaré contre toute intervention militaire au Mali, rapporte lundi l’agence de presse officielle égyptienne MENA.

Au cours de son entretien avec le président de la Commission de l’Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, le président Morsi a affirmé que l’Egypte rejette toute intervention militaire au Mali, laquelle, selon lui, risque de perturber le développement en Afrique.

Le porte-parole de la présidence égyptienne, Yasser Ali, a déclaré que Morsi et Zuma souhaitent voir une solution pacifique du problème.

Mme Zuma, en visite au Caire pour assister au 3e forum des représentants du secrétaire général de l’ONU et des envoyés internationaux en Afrique, a déclaré qu’elle œuvre pour l’unité africaine et l’autonomie de l’UA.

Le forum rassemble quelque 200 personnalités africaines et internationales, dont Mme Zuma et l’ancien président ghanéen John Agyekum Kufuor.

Les Nations Unies demandent à l’UA et à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) de mettre au point un plan d’intervention militaire dans le nord du Mali, région occupée depuis mars dernier par des mouvements rebelles, y compris certains groupes liés au réseau terroriste Al-Qaïda.

Xinhua 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *