Le premier mandat de Wade a démarré en 2007, selon les constitutionnalistes

C’est vers 10h22 que le Premier ministre, Directeur de campagne du président Wade a ouvert les travaux. D’éminents constitutionnalistes sénégalais, français et américains prennent part aux débats. Michel de Guillenchmidt, professeur émérite et Doyen Honoraire de l’Université Paris Descartes, Conseiller d’Etat Honoraire, Avocat au Barreau de Paris est le modérateur des débats.

Le constitutionnaliste Madany Sy est le premier à prendre la parole dans ce séminaire. «Je n’ai pas pris part à ce débat parce que les gens voulaient en faire un problème de personne pour ou contre Wade», a-t-il d’abord précisé. Professeur Madany a fait un rappel historique sur la durée des mandats présidentiels et sur les changements constitutionnels depuis 1960. Il a rappelé que quelque soit la pertinence des débats, le dernier mot revient au Conseil constitutionnel.

Didier Mausç de l’Université Paul Cézanne, Aix Marseille, Président Emérite de l’Association Internationale de Droit Constitutionnel a estimé que la candidature du président «Wade est valable. Car c’est à partir de 2007 qu’il faut commencer à compter le nombre de mandats. S’il le souhaite, le président Wade peut se représenter », a-t-il déclaré lors de son intervention. Selon lui toujours, «le conseil constitutionnel est le gardien de la légalité des candidatures ». Mais il a fait remarquer qu’il y a la possibilité de contester la liste des candidatures auprès du conseil constitutionnel une fois la liste définitive publiée.

Le Professeur de Droit Public à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de Dakar, Pr NZouankeu a dénoncé le monologue parallèle entre constitutionnalistes pour ou contre la candidature. «Il n’y a jamais eu de débat entre personnes opposées sur la question», a-t-il remarqué. Le professeur s’est posé des questions sur la durée et sur le renouvellement du mandat. «Est-ce que Wade a renouvelé son mandat de 7 ans ? Est-ce qu’il y a eu renouvellement lors de son élection en 2007 ?», s’est il demandé.

Le professeur a déclaré qu’en 2007, lors de la prestation de serment du président Wade, le conseil constitutionnel a déclaré que le président Wade est «élu». «Cela veut dire qu’il démarre un nouveau mandat » à partir de 2007.

Et toujours de l’avis de Nzouankeu, «le président Wade a eu son premier mandat en 2007, il peut faire un deuxième mandant s’il le souhaite en 2012».

[Lepeuple]

http://www.lasenegalaise.com/?lasenegalaise=infos&infos=politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *