Le Pape reconnait un «lobby gay» dans l’Eglise

pape_françoisLe nouveau pape François vient de lever un tabou. Lors d’une audience avec des religieux et religieuses de la Confédération latino-américaine et des Caraïbes qui a eu lieu le 6 juin mais dont les propos ont été rapportés ce mardi 11 juin, le pape a reconnu la difficulté de la réforme de la Curie romaine, en parlant d’un «courant de corruption» et de l’existence d’un «lobby gay».

Selon le site catholique progressiste Reflexión y Liberación, le souverain pontife aurait aussi abordé les dérives traditionnalistes. «Dans la curie, il y a des gens saints, vraiment, mais il y a aussi un courant de corruption», a-t-il expliqué à son auditoire pendant près d’une heure. «On parle de lobby gay et c’est vrai, il existe» ajoute-t-il.

La réforme de la gouvernance de l’Eglise lancée

Un tel discours de vérité devrait lui servir pour engager la difficile réforme de la Curie (gouvernement de l’Eglise) qui a été voulue par la majorité des cardinaux lors des réunions préparatoires du dernier conclave. Tout en étant confiant dans son nouveau rôle, le pape, qui s’est dit avec humour trop «désorganisé» pour mener cette réforme tout seul, a décidé de confier cette tâche à une Commission des huit pour la première fois au mois d’octobre à Rome.

En outre, le Pape lors d’une messe concélébrée devant une petite assemblée avec Mgr Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF, ex-Saint-Office), ce mardi, a fait une nouvelle fois un plaidoyer pour une église pauvre. «Saint-Pierre n’avait pas de compte en banque», a-t-il déclaré en ajoutant que l’Eglise ne devait pas agir en «entrepreneur». «Quand nous voulons faire une Eglise riche, l’Eglise vieillit, n’a pas de vie», a-t-il repris.

Source: leparisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *