Le Canada sombre dans le dogmatisme inquisitorial pour plaire à Israël…

stephen_harper

Le gouvernement canadien a ordonné aux publications scientifiques du pays de ne pas publier d’articles émanant de scientifiques et de chercheurs  iraniens, a appris Press TV.

Les universitaires iraniens qui avaient reçus un accord préalable de publication par des journaux scientifiques canadiens, ont reçu de nouveaux messages leur notifiant de la décision de ces journaux/revues de ne plus publier leurs travaux à cause d’une décision politique récente adoptée par le gouvernement canadien.

Récemment, le “Canadian Journal of Psychiatric Nursing Research” a refusé de publier l’article d’un assistant professeur d’université iranien et ce malgré que l’article fut au préalable accepté pour publication.

Le journal a argumenté qu’ “il ne serait pas autorisé à publier l’article” comme précédemment annoncé, citant des raisons politiques et non pas académiques. Il a dit qu’Ottawa a fermé sa mission diplomatique à Téhéran pour ce qu’ils appellent “des abus des droits civiques de citoyens iraniens” et aussi “de menace à la sécurité du personnel canadien et d’Israël.”

Le 7 Septembre, le gouvernement  canadien a fermé son ambassade à Téhéran et ordonné que les diplomates iraniens quittent le Canada sous cinq jours.

Dans une déclaration officielle, le ministre canadien des affaires étrangères John Baird a dit que le Canada voyait l’Iran “comme la menace la plus significative pour la paix mondiale”, ajoutant que “l’Iran menace de manière coutumière l’existence d’Israël.”

Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères Ramin Mehmanparast a censuré la décision d’Ottawa comme étant une décision anti-diplomatique et un pas vers les politiques dictées par Israël.

“Les actions hostiles du gouvernement actuel raciste canadien sont en fait en ligne avec les politiques qui sont dictées par le régime sioniste et le gouvernement britannique”, a dit Mehmanparast.

Des experts pensent que l’action du Canada de couper ses relations diplomatiques avec l’Iran révèlent une attitude de soumission envers le régime d’Israël.

“La décision abrupte du Canada de couper tous liens avec la république islamique d’Iran provient manifestement d’un grand coup de barre sioniste, ce qui a pénétré la structure politique du pays,” a dit l’universitaire iranien Ismail Salami dans un éditorial publié sur le site de Press TV le 11 Septembre 2012.

L’analyste a dit que gouverné comme une monarchie constitutionnelle avec à sa tête la reine d’Angleterre Elisabeth II, le Canada peut être vu comme un pays “soutenant les régimes coloniaux comme Israël et recherchant à isoler des nations pacifiques comme l’Iran.”

Le premier ministre canadien Stephen Harper et son ministre Baird ont exprimé encore et toujours leur soutien inconditionnel à Israël et sont connus pour danser sur la musique d’Israël.

 

Source: resistance71

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *