L’Afrique du Sud appelle à des solutions africaines aux problèmes africains

Les problèmes de l’Afrique ne pourront être résolus que grâce à des solutions africaines, a déclaré mercredi au Cap la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Maite Nkoana-Mashabane.

S’adressant aux membres du Parlement, Nkoana-Mashabane a exhorté les pays africains à compter sur eux-mêmes pour éliminer les conflits, parvenir à un développement économique durable, accroître l’inter connectivité continentale grâce aux infrastructures et promouvoir le commerce interafricain.

Elle a également appelé à la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance dans les pays africains et l’offre d’une éducation, d’une sécurité alimentaire, de la santé, du logement, et de l’emploi à toutes les personnes.

Les récents événements au Mali et en Guinée-Bissau ont été un rappel des problèmes encore existants et de la fragilité de la démocratie sur le continent, a-t-elle dit. « A cet égard, nous sommes d’accord avec la CEDEAO (la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et l’UA (Union africaine) pour rejeter les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les tendances sécessionnistes ».

Elle a souligné que l’UA a pour rôle de mener les pays africains vers l’atteinte de ces objectifs.

L’UA doit faire davantage sur le développement du continent africain, y compris la lutte contre la pauvreté et la réduction de la pauvreté, de l’inégalité et du sous-développement, a déclaré la ministre.

Elle a exhorté l’UA à faire davantage pour accélérer l’intégration dans tous les domaines, en utilisant les communautés économiques régionales en tant que blocs de construction, et à défendre les intérêts africains dans les affaires mondiales.

L’Afrique du Sud s’est engagée pour « une Afrique et un monde meilleur et plus sûr », a-t-elle déclaré. « Nous allons poursuivre notre engagement dans la reconstruction post-conflit et dans l’aide de développement pour les pays dans l’intérêt de la paix, du développement et de la prospérité, » a souligné la ministre sud-africaine.

Xinhua

Source: oeildafrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *