La vie de château de Nicolas Sarkozy dans son palais de Marrakech

Bouté hors de son palais élyséen par le peuple souverain, on se doutait bien que l’ex-capitaine omnipotent du radeau France à la dérive se chercherait d’autres enceintes somptueuses pour couler des jours heureux, sous des cieux plus cléments, et en l’occurrence d’une indulgence inouïe envers le naufragé de la présidentielle 2012.

Déchu de son trône de la désunion nationale et de la stigmatisation anti-musulmans, Nicolas Sarkozy a décidé d’aller voir au Maroc si l’herbe est plus verte, et surtout si les riyads sont plus hospitaliers et enchanteurs. La vie emprunte de bien curieux détours, mais il est vrai que Marrakech est la voie royale pour mener la vie de château…

Bienheureux Nicolas Sarkozy qui, après avoir squatté dans les édens majestueux de Mohammed VI, pourra désormais fêter les Iftar et même les organiser dans son luxueux palais Antérès, idéalement situé dans le triangle d’or de Marrakech, une petite folie de 1 500 m² habitables qu’il s’est offerte jeudi pour la modique somme de cinq millions d’euros ! (source bladi.net).

C’est prodigieux comme l’acquisition d’une forteresse dorée en terre musulmane dissipe tout racisme… Les huit suites princières, le spa bouillonnant, la vaste salle de séjour avec vue imprenable sur les montagnes de l’Atlas, la piscine bleu azur à débordement de 21 mètres de long, la salle de cinéma, sans oublier le terrain de pétanque, auraient-ils donc métamorphosé celui qui voyait des « moutons dans la baignoire » dans chaque foyer de Français musulmans, et qui avait le kärcher qui le démangeait dès qu’il était en territoire inconnu, la banlieue ?

On ne sait pas qui est le plus à plaindre : nous, pauvre de nous, qui réalisons, une fois encore, que l’argent n’a pas d’odeur, ou le Maroc, dont le monarque et commandeur des croyants déroule le tapis rouge devant un hôte qui restera dans les annales comme le président le plus islamophobe de la cinquième République.

Source:oumma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *