La Shoah, « une invention juive », selon un évêque

shoahLes déclarations de cet évêque polonais pourraient envenimer à nouveau les relations entre la communauté juive et l’Eglise.

La Shoah en tant que telle est une invention juive », a déclaré lundi 25 janvier un évêque polonais à la retraite sur un site catholique traditionaliste italien, à deux jours du 65e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, journée mondiale de l’Holocauste.

« S’il est indéniable que la majorité des morts dans les camps de concentration étaient des juifs, dans la liste il y a aussi des tziganes, des Polonais, des Italiens et des catholiques », a déclaré Mgr Tadeusz Pieronek, sur le site Pontifex.roma.it.

« Il n’est donc pas permis de s’approprier cette tragédie pour faire de la propagande », a ajouté le prélat de 75 ans, qui fut ami du pape Jean Paul II, en affirmant qu’il « n’est pas historiquement vrai que dans les camps de concentration ce sont seulement des Juifs qui sont morts ». « Il y a eu beaucoup de Polonais, mais cette vérité aujourd’hui est souvent ignorée », a poursuivi Mgr Tadeusz Pieronek.

 Mgr Tadeusz Pieronek parle de « propagande »

Pour Mgr Tadeusz Pieronek, ancien secrétaire et ex-porte-parole de l’épiscopat polonais, « alors on pourrait parler avec la même force et fixer une journée de la mémoire aussi pour les nombreuses victimes du communisme, les catholiques et chrétiens persécutés et ainsi de suite ».

La Shoah est « utilisée comme une arme de propagande et pour obtenir des avantages souvent injustifiés », a encore affirmé l’évêque.

« Eux, les juifs, jouissent d’une bonne presse parce qu’ils sont soutenus par de puissants moyens financiers, un énorme pouvoir et l’appui inconditionnel des Etats-Unis et cela favorise une certaine arrogance que je trouve insupportable », a-t-il ajouté.

« Certes, tout cela ne dément pas la honte des camps de concentration et les aberrations du nazisme », a-t-il dit.

Déclarations négationnistes de Mgr Richard Williamson

Dans l’article, il a aussi estimé qu’avec le « Mur » de séparation entre Israël et la Cisjordanie occupée, l' »on commet une injustice colossale à l’égard des Palestiniens qui sont traités comme des animaux et dont les droits (fondamentaux) sont pour le moins violés ».

« Mais on parle peu de ces faits dont sont complices les lobbies internationaux », ajoute Mgr Pieronek, qui demande qu' »on fasse une journée de la mémoire aussi pour eux » (les Palestiniens).

L’Eglise catholique n’en est pas à sa première polémique concernant la Shoah. Le 22 janvier 2009, Mgr Richard Williamson, alors qu’il était responsable du séminaire de la Fraternité Saint Pie X en Argentine, avait nié la mort des juifs dans les chambres à gaz au cours d’une interview diffusée par la télévision suédoise le 22 janvier 2009.

Puis, en décembre, Benoît XVI avait pris la décision très controversée de faire progresser le processus de béatification de Pie XII, contesté pour son silence pendant la Shoah.

Source:Nouvelobs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *