La reine qui n’est pas à l’abri du besoin

Dans la dernière monarchie absolue d’Afrique, on ne touche pas à la garde personnelle du roi. Une des treize femmes du monarque Mswati III affirme avoir été chassée du palais royal après une altercation avec l’un d’entre eux. Nothando Dube, 24 ans, douzième femme du roi, explique que l’ordre de la chasser est tombé de la Reine Mère en personne. Motif: elle a aspergé de gaz lacrymogène un garde du palais. Une attitude qui aurait été jugée irrespectueuse par la Queen Mother, condamnant la jeune femme à partir sur le champ.

«Je n’ai même pas pu récupérer toutes mes affaires» a indiqué la reine Dube du Times d’Afrique du Sud, «ils m’ont seulement dit: ‘tu plies bagage et tu t’en vas’».

La semaine précédant son éviction, la jeune femme voulait amener à l’hôpital son fils qui s’était blessé en jouant, mais elle en avait été empêchée par un garde du corps.

 

«Il m’a interdit de sortir et a menacé de me frapper, répétant que je n’irai nulle part avec mon enfant, alors qu’il saignait d’une blessure profonde» a-t-elle expliqué.

La jeune femme a également affirmé qu’elle n’avait pas vu son roi de mari depuis près d’un an et qu’en juillet 2011, elle avait déjà été frappée par un garde du corps alors qu’elle tentait de voir le roi.

Nothando Dube, qui a épousé le roi Mswati III lorsqu’elle était âgée de 16 ans, avait été accusée en août 2010 d’entretenir une relation extra-conjugale avec le ministre de la Justice de l’époque, Nolumiso Mamba, qui avait dû démissionner après que l’affaire soit découverte. Selon RFI, la jeune femme se déguisait en soldat pour aller retrouvé incognito son amant —un ami d’enfance du roi—, dans une chambre luxueuse d’un des hôtels du Swaziland. La 12e femme du roi avait été menacée d’être assignée à résidence après les rumeurs de cet adultère.

L’affaire avait fait grand bruit dans ce petit royaume enclavé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique.

Le porte-parole d’une association sud-africaine de défense des droits de l’homme du Swaziland, Lucky Lukhele, a affirmé à son sujet:

«son éviction a été ordonnée par le roi à cause des récentes accusations d’infidélités dont la reine Dube a été la cible.»

Il a ajouté que «l’isolement» du roi, une période de l’année durant laquelle le monarque ne doit pas apparaître en public, était un alibi pour attester qu’il n’avait rien à voir avec cette éviction. Selon Lucky Lukhele, le roi Mswati III aurait dit à sa mère qu’il ne voulait plus voir la jeune femme après sa période d’isolement.

La reine Dube est la troisième épouse de Mswati III à quitter le palace depuis 2004. La famille royale, elle, dément toute éviction de la jeune femme, assurant que Nothando Dube est partie rendre visite à sa grand-mère.

http://www.slateafrique.com/70919/royaume-du-swaziland-reine-chassee-palais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *