La phobie de la couleur : Le Yahshua Caucasien est une exportation globale et un faux produit des USA

jesusNous voulons attirer votre attention particulière sur deux détails essentiels suivants dans cet article:

Comment et pourquoi les US-Amériques ont submergé le marché mondial avec le portrait falsifié de Yahshua par tirages d’exemplaires à quantité industrielle.

Qu’il existe des preuves scientifiques sur les caractéristiques physiques de Yahshua comme avoir été Noir-pelé (Black-Skinned, en Anglais), ces études ont été faites par « The British Forensic scientists and Israeli Archaeologists ».

(FinalCall.com) – Pour la toute première fois lorsque les enfants Chrétiens s’asseyent dans une classe d’école du dimanche pour les leçons du catéchisme, il  leur est déclenché une image de Yahshua dans la mémoire. En Amérique du Nord (USA et Canada), ce Yahshua est le plus souvent peint comme plus grand de taille que ses disciples, avec des longs cheveux, de teint clair d’un Caucasien et des yeux légèrement colorés sinon bleus. Une image corrompue mais bien familière. Une personne ayant ces caractéristiques ou cette apparence physique serait différente des autres dans la région où le Yahshua dont il en est question a vécu et administré. – Popular Mechanics Magazine, Décembre 2002.

Visitez : http://www.popularmechanics.com/science/health/forensics/1282186-2

***

“Cela aurait été du superflu de thématiser le problème de la couleur du Yahshua s’il aurait été authentiquement Caucasien. Mais tel n’en est point le cas et ne fut pas le cas… Mais à supposer que Yahshua ait eu l’apparence d’un Africain (comme vous étudiants noirs, dans cet amphithéâtre). L’auriez vous accepter comme le Salut de Yah si les Caucasiens ne l’acceptaient pas?” – Louis Farrakhan at Alabama A&M, April 10, 2012.

Quelle Couleur était le Yahshua ? La plupart des Chrétiens Africain-Américains et Européens-Américains écarteraient cette question sous prétexte qu’elle soit inutile et irréfutable puisque les Evangiles et la Bible ne fait point mention sur la description physique de Yahshua.

L’ironie des choses est que dans le cœur des cœurs  de ces mêmes US-Américains, il n’en est aucun doute qu’ils soient convaincus de la couleur (claire) du Yahshua. Et pour preuve, ils fréquentent les uns et les autres des églises affichant que les images corrompues du Yahshua comme étant un Caucasien (de la race blanche), barbu, grand de taille, aux cheveux longs aussi bien sur les diverses fenêtres en verre teinté ou peints sur les mûrs. A domicile, ils retrouvent les mêmes apparences de ce Yahshua encadré dans leurs salons et chambre à coucher, dans les illustrations de leurs Bibles familiales.

Le comble de l’ironie est que les US-Amériques ont une Phobie sinon une obsession de la couleur en général mais et surtout celle présumée du Yahshua qui est exporté à travers le monde entier comme un sauveur Caucasien « US-Américanisé », voir la documentation récemment faite par Edward K. Blum et Paul Harvey dans un livre: « La Couleur du Yahshua » le fils de Yah et la saga de la race aux US-Amériques, 2012.

En fait, le portrait de Yahshua le plus populaire et reconnaissable du monde est celui de la création des US-Amériques dans la période du 19ème au 20ème siècle. Il est vrai que des versions du Yahshua Caucasien apparaissaient dans l’art Européen dès le 4ème siècle de l’ère Chrétien. Mais ces portraits ont coexisté avec d’autres portraits du Yahshua non-caucasien. La popularité du culte de Madonna Noire et du Yahshua Noir dans la totalité de l’Europe est la preuve que le « Yahshua Caucasien » (Européen) n’avait jamais acquis l’autorité et l’authenticité dont il fait l’objet de nos jours. L’actuelle autorité acquise du « Yahshua Caucasien » sinon sa divulgation sur le marché mondial est essentiellement le fruit du phénomène « US-Américain » ayant ses sources dans la création de la nouvelle nation USA principalement protestante laquelle avait totalement rejeté la représentation du Yahshua telle que caractérisée par le catholicisme Européen.

Dans la moitié du 19ème siècle, ce portrait de Yahshua sciemment falsifié fut aperçu comme un facteur de l’expansion des USA déjà affaiblit par la guerre civile et en pleine reconstruction. Donc, la notion de la couleur « blanche » avait pris une ampleur indescriptible, ce faisant, devrait être relancée par un symbole sanctificateur pour une nouvelle nation unie et puissante. Comme Blum et Harvey l’ont observé:

“En s’enveloppant dans la forme alléguée de Yahshua, l’homme Caucasien s’est préfabriqué un visage Saint… Avec Yahshua comme un Caucasien, les US-Américains estimaient que le « blanc » sacrée s’est ainsi à nouveau étendu sur des milliers d’années dans le passé, présent et l’avenir dans l’espace sacré des cieux… Yahshua Caucasien a promis un passé « blanc » (en vérité plus rose), un présent « blanc », et un avenir pour des « blancs » glorieux.”

Pendant la montée aux échelles de superpuissance au 20ème siècle, les USA devinrent le premier producteur et exportateur mondial dudit portrait corrompu de Yahshua Caucasien à travers les films, arts, Businesses, et missions chrétiennes, et a ainsi caractérisé, décrit et dépeint la visualisation globale du fils de Yah sous la forme qui nous est connue. Ce Yahshua Caucasien proliférant sur le marché est entièrement une pure et simple conception US-Américaine. En effet, il devrait avoir été, est et doit être un US-Américain. L’image iconique de Warner Sallman de Yahsua, appellée « Head of Yahshua  » (1941) est devenue la partie d’illustration le plus reproduite et la description du visage est la plus reconnaissable de Yahshua dans l’histoire du monde. Le tirage de son icône battu le record de plus de 500 millions d’exemplaires dans les années 1990. Avec la peau Caucasienne lisse, les cheveux longs blond-marrons et débordants, la barbe longue et les yeux bleus, ce Chrétien Nordique avait sciemment déguisé tous les traits caractéristiques de Yahshua Noir-pelé (Black-Skinned) lui attribuant ceux contraires aux descriptions originales Européennes. Il a été conçu et peint lors de l’émergence sinon la naissance de la culture de la blancheur aux USA. Le caractère Caucasien de Yahshua tel qu’il est connu dans nos églises, sur les cartes postales, dans nos rues, dans les films, les illustrations dans les diverses versions de la Bible, etc. n’est rien d’autre qu’une pure fabrication US-Américaine.

A quoi, alors, Yahshua a-t-il donc ressemblé réellement?  En dépit du manque d’évidence détaillée du caractère physique de Yahshua dans les Evangiles, bien que John l’ait aperçu lors de son ascension, le Yahshua qui lui apparu avait, selon ses récits, des cheveux floconneux et les pieds noirs, Rev. 1:14-15), il y’a aussi des preuves non-bibliques qui permettent de le visualiser ainsi.

Josephus du 1er siècle après Yahshua (37-100 AD) fut les premiers témoignages non-bibliques sur Yahshua. Il a, semble-t-il, avoir eu accès aux documentations Romaines qui fondèrent la source de ses manuscrits « Halosis » ou la “Capture de Jérusalem,” écrits aux environs de 72 ans après Yahshua, dans lesquels Josephus a décrit la forme physique et les miracles de Yahshua”. Malheureusement ses manuscrits ayant tombés dans les mains des Chrétiens de la version Européenne du Christianisme, ceux-ci ont extirpé les parties des textes qu’ils ont trouvées offensives et contradictoires à leur conception spirituelle de Yahshua qui voulaient en faire. Heureusement, le chercheur biblique Robert Eisler dans une étude classique des témoignages de Josephus en 1931 avait été capable de reconstruire partiellement lesdits manuscrits falsifiés de Josephus en se basant sur des nouvelles découvertes des anciennes traductions Russes qui préservaient encore (lors de sa recherche) les textes originaux grecs. Selon la reconstruction d’Eisler, l’ancienne description non-biblique de Yahshua se présente comme suit:

“En son temps, il apparaissait un homme ayant des dons magiques puissants… il était un homme qui, d’une part, dans les assemblées était appelé Yahshua, d’autre part, certains Grecs appelaient un fils de Yah, mais considéré par ses disciples comme un vrai Prophète. Il était un homme d’aspect simple, d’âge mûr, Noir-pelé (melagchrous), de taille moyenne d’environ trois coudées, avec un long visage, un long nez… avec des cheveux courts bouclés, avec une barbe moyennement poussée.

Le Yahshua Noir-pelé, d’âge mûr, avec des cheveux courts bouclés et une barbe moyennement poussée n’a absolument aucune ressemblance avec les caractères qui sont conférés à ce Yahshua contemporain qui envahissent le monde Chrétien: Ce Yahshua grand de taille, aux cheveux longs, barbu clair-pelé et aux yeux bleus comme étant fils de Yah.

Cependant, l’on doit constater que les anciennes descriptions, celles d’avant son blanchissement  en quantité industrielle par les US-Américains, sont les caractéristiques iconographiques vraisemblables de Yahshua. Comme exemple, en se référant à la description visuelle primaire du Yahshua et telle que peinte en 1921 et retrouvée sur les murs « The Baptismal Chamber of the house-church » à Dura Europos, Syrie et daté aux environs de 235 apr. Yahshua, guérissant le paralytique, “Healing the Paralytic Man” (Mark 2:1-12),  est de taille moyenne, de peau foncée avec des cheveux courts bouclés. Cette description est maintenant approuvée par la science médicale légale (« The new science of forensic anthropology », an anglais). En 2002, « The British forensic scientists » et des archéologues israéliens » ont reconstruit ce qu’ils croient être l’image précise de Yahshua en basant leurs études sur méthode pluridisciplinaire. En Décembre 2002 le « Popular Mechanics », un magazine scientifique populaire a publié les conclusions de ces études confirmant que Yahshua était de taille moyenne d’environ 5,1 inches, cheveux courts, avec des boucles serrés, au visage buriné, aux yeux de teint foncé: Ils ont conclu que Yahshua était d’apparence plus Africain et n’avait rien de caucasien en lui, comme nous font croire la suprématie blanche motivée par son racisme pitoyable et ensevelie dans son complexe de supériorité et de domination pour avoir inventé leur race sur la base des grands mensonges odieux .

Colossians 1:15 décrit le Yahshua comme une « image non aperçue de Yah” et dans l’évangile selon Jean (12:45; 14:9) Yahshua dit que celui qui le voit a vu Yah. Ainsi, c’est une erreur fondamentale d’admettre que « À quoi Yahshua “ressemblait” n’est pas sans importance puisque le voir c’est voir Yah lui-même.

Dr. Wesley Muhammad   is an Historian of Religion who earned a Bachelor’s degree (1994) in Religious Studies from Morehouse College and a Master’s degree (2003) and Doctorate (2008) in Islamic Studies from the University of Michigan. He has authored several scholarly studies on the Teachings of the Honorable Elijah Muhammad, including “The Truth of God: The Bible, The Qur’an and the Secret of the Black God” as well as “Black Arabia and the African Origin of Islam.”

Source: alterinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *