La contre-attaque chinoise dans le Pacifique

C’est la première déclaration, après le XVIIIème Congrès du Parti communiste chinois (PCC), confirmant le lancement du programme de modernisation et de rééquipement de la marine chinoise.

Les constructeurs navals chinois continueront à travailler dans l’esprit du XVIIIème Congrès du PCC. Après le porte-avions Liaoning, un « cadeau » offert pour le Congrès du parti communiste, les chantiers navals chinois sont prêts à construire de nouveaux bateaux, a indiqué le chef de China State Shipbuilding Corporation Hu Wenmin.

Le Liaoning, premier porte-avions chinois

C’est dans les chantiers navals de cet état géant que le porte-avions lourd Varyag originaire d’Ukraine a été transformé en Liaoning. « Cela fait longtemps que la Chine veut créer sa propre flotte de porte-avions. Pour l’instant, c’est le modèle créé sur la base du Varyag qui est exploité par la flotte chinoise. Mais ensuite, ce sera au tour des navires fabriqués en Chine d’intégrer la flotte. Cet objectif a été exprimé lors du congrès du parti et l’entreprise procède actuellement à sa réalisation ». Hu Wenmin a ajouté que la Chine était prête à construire un plus grand nombre de « bases aériennes en mer », sans toutefois donner leur nombre exact. Dans le même temps, le pays compte augmenter la capacité de production d’armes et de matériel de porte-avions.

Un futur porte-avions nucléaire chinois !

Selon le major-général Vladimir Dvorkine, la Chine pourrait se doter prochainement d’un porte-avions made in China comme tous les autres membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. « Ce n’est pas une tâche facile, mais je pense que la Chine pourra le faire, car elle est en train de créer toute une flotte sous-marine de porte-missiles. C’est une question de temps et de ressources. La Chine possède les ressources nécessaires et les délais de réalisation ne seront pas courts. Cela n’inquiète pas les Chinois qui ne sont pas pressés dans ce genre de projets ».

Le programme de construction des porte-avions est directement lié à l’intention d’avoir de nouveaux arguments dans des litiges territoriaux avec les pays voisins, souligne Iakov Berger. « Le Japon a tout à coup eu besoin de nationaliser les îles Senkaku, en chinois – Diaoyu. Du point de vue de la Chine, il s’agit du commerce des îles chinoises. Donc la modernisation de la marine de la République Populaire de Chine devrait être perçue comme une mesure de réponse à la décision japonaise ». Vladimir Dvorkine estime que le groupe aéronaval est un nouvel argument chinois dans le conflit géopolitique avec les Etats-Unis. « L’objectif, c’est de maintenir notre influence dans les eaux côtières et les détroits, qui sont contrôlés actuellement par la flotte américaine. Les Etats-Unis ont misé sur le renforcement de leur présence dans la région du Pacifique, l’argumentant par la garantie de la sécurité dans cette région. Les porte-avions chinois sont une réponse à ces projets américains ».

Décollage du chasseur Jian15, le plus moderne du porte-avions Liaoning

C’est ainsi que les experts prévoient une escalade dans la confrontation entre les Etats-Unis et la Chine concernant la région du Pacifique. Ceci est lié principalement au repositionnement stratégique des derniers mois, à l’intention affichée du Pentagone de transférer jusqu’à 60 % des forces de la marine américaine dans cette région, y compris les principaux groupes de porte-avions.

C’est un coup dur pour les intérêts de la Chine, qui considère cette région comme sa zone d’intérêts et veut y instaurer ses propres règles. Il semble, cependant que les porte-avions ne suffiront pas pour inverser la situation militaro-politique. Et on le comprend très bien à Pékin. Il pourrait donc y avoir des nouveaux rebondissements dans le domaine militaro-politique pour la session de printemps de l’Assemblée populaire nationale, lorsque le nouveau gouvernement chinois sera élu.

Quant à l’Europe dans le Pacifique par la France interposée, y pense-t-on même à la FAPF à Papeete ? Il y  en a qui seront bien surpris quand le vent tournera à l’orage et à la tempête dans la région !

Par Michel Lhomme

Source: metamag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *