La capitale sud-africaine change de peau

D’ici la fin 2012, Pretoria s’appellera Tshwane. C’est le maire de la capitale sud-africaine, Kgosientso Ramokgopa, qui l’a annoncé le 22 novembre, à la une du Pretoria News.

Le nom actuel de la capitale Pretoria honore l’Afrikaner Andries Pretorius, un riche fermier Boer qui écrasa une dizaine de milliers de zoulous en 1838. Les principales artères de la ville portant des noms de héros afrikaners et de dignitaires du régime de l’apartheid seront également remplacées, notamment la principale artère de la ville, «Church Street». Selon une dépêche AFP reprise par le quotidien Le Monde, Kgosientso Ramokgopa a indiqué:

«Church Street est la plus longue rue de cette zone, et elle doit être traitée en priorité à cause de son importance et de son exposition»

A l’occasion de l’inauguration de l’inscription de 13 noms supplémentaires sur le Mur des Noms à Freedom Park le 21 novembre —en référence à 13 victimes du massacre de Mamelodi en 1985)—, le maire de Pretoria a déclaré que le nom de la capitale ainsi que 21 rues de Pretoria seraient rebaptisées en l’honneur des héros de lutte pour la libération de l’Afrique du Sud:

«Nous serons résolus et entêtés pour assurer que notre Histoire soit correctement rapportée en l’honneur de nos braves héros qui ont payé le prix ultime» a-t-il affirmé.

Le maire de la ville a également expliqué que le boulevard Nelson Mandela, «seul axe de la ville à rendre hommage à une personnalité de la Nouvelle d’Afrique du Sud» était trop court, «c’est un manque de respect pour Nelson Mandela» a-t-il poursuivi. Kgosientso Ramokgopa a précisé que la ville allait construire plusieurs statues en l’honneur des héros de la libération du pays, «encore plus grande que celles qui sont actuellement dans la ville».

Pour répondre aux critiques des partis d’opposition et de certains journalistes face au coût de ces réalisations, le maire de Pretoria, future Tshwane, a rétorqué qu’il irait jusqu’au bout pour mener à bien le processus, même s’il devait recourir à la Cour Constitutionnelle.

«Aucune somme d’argent n’est trop importante pour enregistrer correctement notre Histoire» a-t-il déclaré au Pretoria News.

Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis 1994, souhaite depuis longtemps adopter le nom africain de Tshwane. Le terme Tshwane désigne déjà une vaste communauté urbaine de 2,5 millions d’habitants qui englobe Pretoria, sa banlieue et d’autres localités des environs, précise Le Monde.

Le changement de nom de la capitale, cher aux dirigeants actuels du pays, n’est pas une idée nouvelle. Il avait été quasiment fait en 2005 avant que les autorités ne reculent au nom de l’unité nationale, devant la forte protestation d’une partie de la population blanche, allant jusqu’à provoquer des tensions raciales dans la capitale en 2009.

http://www.slateafrique.com/71309/la-capitale-sud-africaine-change-de-peau-pretoria-tshwane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *