L.Gbagbo à la CPI. Les conditions de détention sont meilleures ici qu’à Korhogo (VIDEO)

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a comparu devant les juges de la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye, lundi après midi. Poursuivi pour crimes contre l’humanité pour meurtres, viols et persécutions, l’ex chef d’Etat a affirmé qu’il coopèrerait avec la Cour.

Debout face aux trois juges, Laurent Gbagbo s’est montré très coopératif avec la Cour. « Madame, je ne regrette pas d’être là », a-t-il lancé à la présidente, une juge argentine.

« Je suis là et on va aller jusqu’au bout » a ajouté l’ex président, en lançant des coups d’oeil vers le public où figuraient des partisans.

Devant ses juges, l’ex chef d’Etat ivoirien n’a montré aucune colère, aucun trac. Visiblement à l’aise, Laurent Gbagbo a tranquillement épinglé la France, d’abord, puis les juges, ensuite.

Le 11 avril a -t-il rappelé, j’ai été arrêté « sous les bombes françaises ». « J’ai été arrêté alors qu’une cinquantaine de chars français encerclaient la résidence »…

Posément, il a poursuivi le récit de sa détention, à Korhogo, ou le seul problème est qu’il ne voyait pas le soleil.

Normale

Jusqu’à son arrestation, à la demande de la Cour, le 29 novembre, avant son transfèrement à La Haye.

« S’il y a des preuves contre moi, je peux y répondre. Mais on peut faire les choses de façon normale, on a pas besoin de se cacher » a-t-il dit, alors que le mandat d’arrêt délivré contre lui avait été déposé sous scellés.

La prochaine étape importante de l’affaire Gbagbo aura lieu le 18 juin, date du début des audiences de confirmation des charges.

Entre temps, le procureur devra remettre les preuves dont il dispose à la défense, qui pourra mettre sur pied sa stratégie.

Si les juges confirment les charges retenues contre Laurent Gbagbo, son procès pourra alors démarrer. Il devra répondre de crimes contre l’humanité commis par ses forces, et sous ses ordres, entre décembre 2010 et avril 2011.

Source: bbc.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *