Kepler confirme la découverte d’une potentielle planète jumelle de la Terre

Située à bonne distance de son étoile, elle n’a pas encore livré les secrets de sa composition…

Les astronomes ont touché le jackpot. Lundi, la « Nasa » a confirmé la découverte de la planète « Kepler 22-b », située, dans la zone habitable d’une étoile similaire à notre Soleil. La sonde de la « Nasa » a identifié plus de 1.000 nouvelles planètes extrasolaires, dont une cinquantaine considérées comme habitables.

Mais il ne s’agit que de candidates, détectées, indirectement, en observant la baisse de l’intensité lumineuse de leur astre. « Kepler 22-b » est la première de la mission américaine dont l’existence a été confirmée par des observations directes, depuis des télescopes, au sol, qui tourne autour d’une étoile de la même classe que le Soleil. La « Nasa » ne sait pas encore si elle est rocheuse ou gazeuse, ou si elle contient de l’eau liquide, mais elle en a le potentiel. D’un rayon deux fois supérieur à celui de la Terre, elle orbite 15% plus près de son étoile que notre planète. Mais parce que son soleil est légèrement plus petit, «si l’effet de serre a fonctionné de la même manière que sur Terre, la température au sol pourrait y être de de 21°C», explique William Borucki, chercheur au centre Ames de la « Nasa ».

Source: irib.ir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *