Katinan Koné, porte-parole de Gbagbo, arrêté à nouveau à Accra

Justin Katinan Koné, porte-parole de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, libéré mardi, a été à nouveau interpelé vendredi soir à Accra par Interpol Ghana, dans une affaire de « crimes de sang », a-t-on appris auprès de son entourage. M. Koné est gardé dans les locaux d’Interpol Ghana, qui a voulu l’entendre sur les nouvelles accusations portées contre lui par les autorités ivoiriennes. Son audition devrait avoir lieu samedi en présence de son avocat, et probablement d’Interpol Côte d’Ivoire, déjà présent à Accra.

M. Koné a été arrêté une première fois à Accra, notamment le 24 juillet, avant d’être libéré mardi sous caution, lors d’un quatrième report d’une audience qui devait se tenir sur son extradition ou non vers Abidjan.

Exilé à Accra avec plusieurs autres proches de l’ancien pouvoir lors de la crise postélectorale sanctionnée par l’arrestation de M. Gbagbo, M. Koné était recherché par la justice ivoirienne pour « crimes économiques ». Il a été aussi cité dans des dossiers de tentatives de déstabilisation, dont les récentes attaques contre les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci).

Source: nouveaucourrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *