Kadhafi a été enterré ce mardi matin à l’aube – Une explosion fait entre 50 et 100 morts à Syrte

Reuters Photo

Reuters Photo

Kadhafi a été enterré mardi à l’aube

LEMONDE.FR avec Reuters

A Misrata, où étaient exposés les corps de Mouammar et Mouatassim Kadhafi dans une chambre réfrigérée.REUTERS/THAIER AL-SUDANI

Mouammar Kadhafi a été enterré mardi 25 octobre à l’aube dans un endroit tenu secret, rapporte la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira, citant des sources au sein du Conseil national de transition libyen (CNT).

L’ex-dirigeant libyen a été tué jeudi alors qu’il tentait de fuir la ville de Syrte. Depuis sa mort, sa dépouille, transférée à Misrata, avait été exposée au public au côté de celle de son fils Mouatassim, et des milliers de Libyens ont défilé dans une chambre froide de cette ville martyre de la révolution libyenne. Compte tenu des allées et venues incessantes, la réfrigération n’était plus suffisante pour empêcher un début de décomposition des corps.

Le CNT avait assuré qu’il s’agirait d’un « enterrement simple » et que le corps de Mouatassim, le fils de Kadhafi tué le même jour, serait inhumé lors de la même cérémonie. Aucun accord n’avait pu être trouvé avec la tribu à laquelle appartenait Kadhafi pour une éventuelle remise des corps.

Dans son testament, Mouammar Kadhafi avait demandé à reposer à Syrte, sa ville natale, où il a trouvé la mort dans des conditions qui demeurent obscures après avoir été capturé par les combattants du CNT. Les chefs de celui-ci ont choisi un endroit secret pour éviter que sa sépulture ne devienne un lieu de pèlerinage pour ses partisans.

CORPS AUTOPSIÉ

Le corps de l’ancien dictateur a par ailleurs fait l’objet d’une autopsie et a été remis à sa famille. A Misrata, le médecin ayant pratiqué l’autopsie, le docteur Othman El-Zentani, chef du service national de médecine légale, a indiqué que Mouammar Kadhafi avait été « tué par balle », se refusant à donner plus d’informations et précisant que son rapport n’était « pas fini ». Les Nations unies ont demandé l’ouverture d’une enquête sur les conditions exactes de sa mort.

Lundi, pour « répondre aux requêtes internationales », le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil, a annoncé la création d’une commission d’enquête sur les circonstances de la mort du dirigeant déchu.

……………….

Une explosion à Syrte fait entre 50 et 100 morts

Entre cinquante et cent personnes ont été tuées dans l’explosion d’un réservoir de carburant lundi soir à Syrte. L’agence Reuters, citant des Syrtois, évoque un bilan de 50 morts et parle d’une explosion due à un court-circuit qui s’est produite aux alentours de minuit. L’AFP, citant un responsable du CNT évoquant des « dizaines de corps carbonisés », fait état de son côté de plus de 100 personnes tuées et 50 autres blessées. Selon le responsable du CNT, l’explosion s’est produite alors que des dizaines de personnes faisaient la queue pour faire le plein de leur voiture, à proximité du réservoir. Le réservoir était toujours en flammes au petit matin. – (AFP)

Source : connectionivoirienne.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *