Gbagbo à l’équipage:« Dites à Soro et à Ouattara qu’ils me retrouveront ici. Je les attends ».

REUTERS/Robin van Lonkhuijsen

REUTERS/Robin van Lonkhuijsen

« Dites à Soro et à Ouattara qu’ils me retrouveront ici. Je les attends ».

Sa journée avait tranquillement commencé à Korhogo. Après son petit déjeuner hier matin, l’ex chef de l’État avait été conduit au tribunal de Korhogo où l’attendait un Procureur ivoirien. Selon nos sources, les bagages de Laurent Gbagbo ont été préparés durant cette absence. Ce serait seulement à la fin de l’audience avec le procureur Koffi, lorsque Gbagbo pensait regagner sa résidence surveillée, qu’il aurait été informé de son départ imminent pour La Haye.

Une fois à Abidjan et bien installé à bord du Grumman qu’il connait bien, Gbagbo déclare avoir faim. Un premier plat chaud ivoirien lui sera servi, suivi d’un second. Après avoir bien mangé, Gbagbo est resté éveillé durant tout le voyage, pensif, se contentant de fixer les armoiries de l’avion présidentiel, n’échangeant de temps en temps que brièvement avec les pilotes. Meurtres, viols, violences sexuelles, actes de persécution et actes inhumains sont les chefs de crimes contre l’humanité retenus par la Cour pénale internationale (CPI) contre lui. Le lundi prochain il fera sa première apparition devant les juges…sans Soro et Ouattara.

Sylvie Kouamé

Source: connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *