Et si on était réaliste dans le film de la CPI !, (opinion)

La manipulation impérialiste peut triompher davantage en Afrique aussi longtemps qu’elle reposera sur des piliers taillés à sa mesure. J’ai posé la question dans l’une de mes déclarations, s’il est possible de faire un coup d’état ou une rébellion en Angleterre, en France, en Italie…la réponse reste négative et les raisons minimisant tels risques restent la mentalité des populations. Quelqu’un m’a répondu en box comme quoi « si tu approches un individu dans ces pays pour lui parler de la prise du pouvoir par les armes, dans les secondes qui suivent l’ambulance te conduira dans un centre psychiatrique et non à la police ou en prison ».

L’unique vraie solution au problème de l’aliénation mentale ou coloniale reste le désenvoûtement à travers l’éducation dans un système éducatif réaliste. Tous les peuples libres du monde ont leurs systèmes éducatifs basés sur leurs psychologies ou leurs presciences qu’ils adaptent aux besoins technologiques du moment. Aucun peuple n’a connu son envol dans le système éducatif du colonisateur pour des raisons très évidentes.

Tant que le système impérialiste aura accès à une masse populaire moins éduquée, donc à hauts risques, notre société restera très vulnérable à leurs caprices. Aucune société dont le taux d’incultes étant nettement plus élevé que celui de la population mentalement peu manipulable ne peut se départir de l’impérialisme. L’ex Président de la France Mr Chirac l’a dit de façon voilée à Mr Mbeki l’ex président Sud Africain. « Je connais la psychologie des africains que lui ». Quelle est la psychologie des africains dont parle t-il ? Et pourquoi lui l’Européen la connaît-il mieux que l’Africain Mbeki ?

Peut-être que Chirac n’a pas tort, vu ce spectacle gênant et très indigne entre Africains chez eux pour y être jugés ou sanctionnés par eux selon notre volonté. Ils ont mis un centre de détention à notre disposition chez eux. Ils refusent d’y juger leurs criminels. Ils refusent d’adhérer à la CPI qu’ils ont engendrée et qu’ils continuent de financer. Ils ne reconnaissent pas sa compétence à investiguer leurs crimes en Irak, en Libye, en Côte-d’Ivoire et dans le monde. Ils ne reconnaissent pas la compétence de la CPI à juger leurs criminels qui ne sont nullement inquiétés. Pourquoi ont-ils créé la CPI alors? Pour qui l’ont-ils donc créée ?

Ils ont mis un procureur de chez nous à notre disposition afin qu’on se poursuive nous-mêmes désormais chez eux. Nous nous ramassons dorénavant pour un oui ou pour un non et selon leurs intérêts, nous prenons nos avions nous-mêmes pour aller leur dire : « maîtres nous sommes arrivés, jugez nous, divisez-nous davantage, crucifiez-nous, faites de nous ce que vous voulez ». Chaque clan y trouve du plaisir pendant qu’ils abusent et se moquent de tous les clans. Qu’est-ce qui a changé depuis les époques obscures jusqu’à ce jour ? Fondamentalement rien. Toujours la même obscurité. Hier pour des miettes, miroirs ou divers pacotilles, les vaillants individus étaient pourchassés dans les forets danses et livrés aux maîtres du système esclavagiste qui les menottaient comme des fagots pour les embarquer sur leurs navires. En 2013 nous continuons de livrer au même système nos frères et sœurs pour les mêmes raisons.

On pourrait donc conclure que les chaînes ont simplement changé de positionnement. Elles ne sont plus désormais dans nos pieds comme à l’époque de la traite négrière, mais dangereusement bien installées dans nos têtes, dans notre psychique, c’est-à-dire dans notre façon de penser, d’analyser, de marcher, de rire, d’échanger, de manger, de jouir, ect…

J’ai très honte et mal dans mon esprit du suicide collectif africain qui a cours en ce moment dans le camp de correction créé et financé par les maîtres du vaste système impérialiste. L’Afrique a très mal, à cause de ses enfants encore solidement enchaînés mentalement. Croyez-vous que les impérialistes vont investir des milliards dans leurs juteux business Ivoirien pour se dédire ? Se sont-ils dédits en Irak et en Libye ? Ne connaissez vous pas la suite logique du  spectacle qui a cours en ce moment de la CPI ?

Il ne s’agit pas de débat racial, mais d’un simple constant sur les pratiques du monstrueux système impérialiste et la conscience solidement enchaînée des décideurs Africains.

Dally Gogognon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *