Des combats au Congo-Kinshasa

En République démocratique du Congo, des affrontements violents sont signalés depuis dimanche matin entre l’armée régulière et les mutins qui ont fait défection ces dernières semaines autour de l’ancien chef rebelle intégré à l’armée Bosco Ntaganda.

Depuis plusieurs jours, des témoins rapportaient la construction d’une véritable ligne de front avec tranchées et mortiers aux points de contact entre l’armée gouvernementale et les unités de l’ancien groupe rebelle CNDP, qui se sont regroupées dans le territoire du Masisi.

Dimanche matin à l’aube, des sources réparties dans cette zone ont constaté le début de combats à l’arme lourde sur deux axes coupés par cette ligne de front.

Une milice conduite par le chef de guerre Sheka Ntabo Ntaberi est elle aussi passée à l’attaque et pousse les habitants de la ville de Walikale a prendre la fuite par précaution.

Sheka est soupçonné de s’être récemment allié au général Bosco Ntaganda depuis la défection de ses troupes.

Les agences humanitaires ne peuvent plus accéder à la plupart des villages et des camps de déplacés qui passent et repassent sous le contrôle de factions rivales différentes depuis plusieurs semaines.

Les plus haut gradés de l’Etat-major militaire congolais sont attendus à Goma dans les jours qui viennent pour superviser les opérations, ce qui pourrait être le signe qu’une offensive décisive.

La déstabilisation de l’est du pays fait en tout cas partie des dossiers brûlants qui attendent le nouveau gouvernement congolais, dont les membres ont été nommés samedi soir après plusieurs mois de tractations.

Source: bbc.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *