Depuis Odienné, Simone Gbagbo parle aux Ivoiriens

Arrêtée en même temps que son époux le président Laurent Gbagbo, Simone Ehivet Gbagbo est détenue à Odienné depuis le 12 avril dernier, dans la résidence de l’ex-chancelier où elle passe ses journées entre prières et méditation de la Bible, lecture et les films comiques ivoiriens. Aujourd’hui, la présidente du groupe parlementaire Fpi lance un message fort aux Ivoiriens depuis sa prison d’Odienné.

C’est une femme moralement forte, même si depuis près de dix mois elle n’a pas revu ses enfants. La Première Dame Simone Ehivet Gbagbo n’a rien perdu de sa sérénité et de son assurance. Si elle avait parue amaigrie, il y a quelques mois sur les images qu’il avait été donné de voir, à l’occasion d’une des visites de son conseil d’avocats, aujourd’hui la députée d’Abobo semble avoir pris quelques kilos en plus, nous apprend notre source. Elle témoigne de ce qu’elle est bien traitée depuis son arrivée à Odienné. Même si une prison demeure une prison, malgré tout. Ses proches lui manquent. En ces moments de montée de violences perpétrées par des pro-Ouattara, elle a insisté sur le fait que les Ivoiriens doivent pardonner et ne pas avoir un souci de vengeance.

Simone Gbagbo demande aux Ivoiriens de demeurer dans la prière. «C’est vrai que ça été dur pour vous, mais pardonnez. N’ayez pas un esprit de vengeance quoiqu’on vous fasse subir. Priez pour nous». C’est le message que Simone Gbagbo a adressé aux Ivoiriens, il y a quelques jours et que notre source nous a rapporté. L’ex-président du groupe parlementaire du Fpi a surtout invité les Ivoiriens à ne pas avoir de la rancœur, malgré toutes ces épreuves. Des propos qui interviennent au moment où le Fpi a subi une énième poussée de violence des partisans de Ouattara. Selon notre source, Simone Gbagbo a surtout demandé aux Ivoiriens de prier pour le président Gbagbo, pour elle et son fils Michel, ainsi que pour tous ceux (les prisonniers politiques, ndlr) qui sont incarcérés en ce moment. Afin qu’ils recouvrent la liberté.

Selon notre source, l’épouse du président Gbagbo a pu surmonter toutes ses épreuves et n’en veut à personne pour tout ce qu’on lui a fait subir. Elle se fait du souci pour son fils Michel dont elle n’a aucune nouvelle depuis sa «déportation» à Odienné. Elle n’a pu communiquer avec ses filles aujourd’hui en exil. Quand à son époux, le président Gbagbo, c’est via les chaines étrangères qu’elle entend parler de lui, quand ce n’est pas par le biais de son collège d’avocats. Simone Gbagbo croit qu’elle sera libre bientôt, puisqu’elle demeure convaincue de ce qu’ils n’ont rien fait.

Pour ce qui est de son divertissement, elle s’adonne à la marche dans la cour de la résidence, généralement les après-midis pour se dégourdir un peu les jambes. Elle écoute des enseignements bibliques via Cd et affectionne beaucoup les films comiques, en particulier à l’ivoirienne. Elle évite surtout les films d’action.

Frank Toti

Source: nouveaucourrier.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *