Découverte d’une pyramide au Nigeria

L’étrange découverte de l’égyptologue nigérien Maître Souley Garba d’une pyramide à degrés à Zinder à l’Est du Niger fait encore hésiter le monde scientifique Nigérien.

A Niamey les archéologues de l’institut de recherche en sciences humaines de l’université de Niamey, marquent leur surprise et font planer un sérieux doute sur ce chef d’œuvre. Alors qu’ailleurs dans le monde, notamment en Amérique, en Egypte, en Australie, en Belgique, cette découverte à peine connue, suscite déjà beaucoup d’intérêts et d’engouements réels. Tous ceux qui sont guidés par la vérité ne sont pas dérangés par cette découverte même si ses implications pourraient modifier la connaissance historique.

Et cette réticence des intellectuels semble justifier la critique souvent formulée par l’homme de la rue sur  »le nigérien ». L’on dit qu’il ne s’intéresse qu’aux choses d’ailleurs mais jamais au bien de chez lui ». Cela n’est pas bien pour le monde scientifique nigérien. On peut comprendre l’hésitation des autorités politiques qui pourraient comme toujours rechercher l’enjeu politique que cette découverte leur apportera. Mais à dire que les chercheurs eux-mêmes agissent comme les hommes politiques est incompréhensible.

L’hésitation ne peut être un moyen intellectuellement admissible pour les chercheurs. Ils doivent visiter le site, apporter leur expertise et faire leur rapport critique quitte à infirmer ou confirmer. Mais après une semaine d’hésitations, le gouvernement vient de promettre deux missions de reconnaissance pour aller visiter le site. Selon nos sources, le ministère de la culture, le ministère de l’enseignement supérieur et la primature ont mis la main dans la pate maintenant et d’ores et déjà, le 13 mars prochain deux missions conjointes du gouvernement feront le déplacement sur le site de Dan Bakka.

Pour notre part,  »dans un esprit patriotique, nous demandons au gouvernement nigérien de convoquer de toute urgence une conférence internationale qui va regrouper l’ensemble du monde scientifique à Niamey pour donner de la lumière sur cette découverte. Et cela pour que les nigériens soient fixés définitivement sur le statut du site de Dan Bakki ». La fouille archéologique de la même catégorie de pyramide (pyramide à dégrés) en Egypte a révélé des millions de tonnes d’or.

Au moment où nous mettons ce papier sous presse, nous apprenons que, les chercheurs de l’institut de recherche en sciences humaines de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (IRSH) ont marqué leur accord pour faire partie de la mission de reconnaissance du site de Dan Bakka où l’égyptologue nigérien, Maître Souley GARBA a étrangement découvert la pyramide.

Moussa NAGANOU

Source: tamtaminfo.com

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *