De l’Afrique occidentale française, à l’intervention au Mali…..

Le vendredi 11 janvier 2013 derniers, les armées françaises, annoncent une intervention militaire au Mali. Cette ancienne colonie française était intégrée a l’AOF (Afrique Occidentale Française), il y a plusieurs années.

Quand a été crée l’Afrique occidentale française ?

L’Aof a été créée entre 1890 et 1895. Sa dissolution officielle a été proclamée en 1958. L’aof était une fédération formée de huit colonies françaises de l’Afrique de l’ouest. Le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée, la Cote d’Ivoire, le Niger, la Haute Volta (Burkina Faso), le Dahomey (Bénin), et le Soudan français… qui deviendra le Mali. Cette colonie réunissait environ 25 millions de personnes. L’objectif de l’aof était de coordonner la colonies françaises sous une même autorité.

Les dates et créations importantes

Le 20 mars 1894 est crée le Ministère des Colonies. C’est en 1889, sous la deuxième république, que sera créée l’Ecole Coloniale. En 1916 sera créée l’école « William Ponty ». Cette école aura formé plusieurs dirigeants africains. Houphouët -boigny, Modibo keita, Abdoulaye Wade… on les surnomme les « pontins ». Les « troupes noirs » seront « embauchées » pendant la première guerre mondiale. En 1917 un certain Blaise Diagne se chargera du recrutement des « tirailleurs sénégalais ». Un ancien « pontin », Houphouët-Boigny (qui deviendra président de la Cote d‘ivoire), fera une proposition de loi en 1946. Cette loi concernera le travail forcé en Afrique occidentale française. Elle est adoptée en 1947, sous le nom de « loi Houphouët-Boigny ». En 1960, après la dissolution de l’afrique occidentale française, le « conseil de l’entente » sera crée. Ce conseil réunira le Dahomey, la Haute Volta, la Vote d’Ivoire, et le Niger. Le Togo va intégrer ce conseil en 1966.

Pourquoi le capitalisme veut-il récupérer sa colonie ?

Le néocolonialisme a toujours été très puissant et destructeur, mais la soif du profit par le capitalisme est jamais rassasié.

Ces derniers jours, c’est le nord Mali qui a été la cible des impérialistes.

Les cibles stratégiques se trouvaient à proximité de Gao. Ces zones seraient constituées de camps d’entrainement, d’infrastructures, dépôts logistiques et bases arrières pour les mouvements terroristes. Voici le motif des ces interventions militaires. Évidemment, le capitalisme voit des terroristes islamistes partout. Des terroristes là ou d’autres verraient des luttes indépendantistes. Effectivement, dans le nord Mali, luttent des mouvements comme le MNLA (mouvement nationale pour la libération de l’azawad). Dans ce mouvement, les touaregs sont majoritaires. Des combattants du régime libyen de Mouammar Kadhafi ont rejoint le MNLA après la chute du régime en 2011. La zone revendiquée, l’azawad (le nord mali) est constituée de la région de Kidal, Tombouctou, et Gao. Le MNLA revendique l’autodétermination et l’indépendance de ces régions. Effectivement, l’année 1960 sera l’année de l’indépendance pour le Soudan français, le Mali. On dit bien officiellement, car officieusement, c’est la politique françafrique qui va pousser ces mouvements touaregs à la lutte. Le MNLA avait déclenché une insurrection en 2012. La même année, le 5 avril 2012, le MNLA avait annoncé un cessez le feu. Cette annonce sera rejetée par la cedeao (communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest). Evidemment, rejetée aussi par la communauté internationale ! Les indépendantistes maliens veulent une véritable indépendance car l’aof a été dissolu, mais la politique « France à fric », continuait de faire des ravages.

Actuellement les troupes au sol de l’armée française se déploient au Mali. Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, espère une aide des autres pays d’Europe. Le ministre a déclaré, je cite : « le but de la guerre est de stopper les terroristes, ce qui est fait, et remonter aux sources du problème ». Un conseil des 27 ministres des affaires étrangères s’est réuni à Bruxelles. Ce conseil a décidé « de former et réorganiser l’armée malienne, en arrière du front ». Ils ont décidé le déploiement de 450 européens, dont 200 instructeurs militaires. En quelques jours, ils ont lancé une intervention militaire et le déploiement de 450 européens spécialisé est prévu. Cela demande énormément d’argent, des milliards d’euros vont y être investis. Les hommes au sol, les tanks, les avions de chasse, les salaires des soldats et des dirigeants d’armées, les armes, les tenus de combat etc.… tout cela coûte environ 400.000 euros par jour ! Dans le même temps (à quelques jours d’intervalle), les ouvriers français ont reçu une annonce du gouvernement : des accords sur la baisse des salaires ont été signés par le patronat et certains syndicats. Le motif est évidemment un coût du travail trop élevé.

Ils ont des milliards d’euros pour faire la guerre, mais ils ont pas d’argent pour les ouvriers.

Bien sur que les islamistes existent. Pourquoi ?

Le mali est un des pays les plus pauvres du monde. Dans ce pays, ce sont des milliers de personnes qui meurent de faim. La religion va donc agir comme un opium. Cette opium qui est La religion, va intervenir comme un anesthésiant de toutes leurs souffrances. Malgré toutes ces souffrances, Dieux ne va-t-il pas venir nous aider ?

Quelles sont les sources de profits pour la France ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que le Mali est le troisième producteur d’or, derrière l’Afrique du sud et le Ghana. L’or du mali est la première exportation du pays, avec environ 994 milliards de franc CFA. L’or représente 15% du PIB du mali, et 70% des recettes d’exportations. Dans un objectif de repartage du monde par l’impérialisme, l’or du Mali est bien sûr la bienvenue.

jimmy dalleedoo

Source:legrandsoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *