Côte-d’Ivoire Le corps diplomatique appelle à libérer les prisonniers politiques

Presidenceci

Presidenceci

Abidjan – Le corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire a appelé samedi le président ivoirien, Alassane Ouattara, à veiller à l’amélioration de la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire, saluant la libération récente de huit proches de l’ex-président Laurent Gbagbo.

Parlant au nom de ses pairs à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux au Chef de l’Etat, l’ambassadrice de la République démocratique de Congo, Isabelle Iboula, doyenne par intérim du corps diplomatique, a invité M. Ouattara à « accorder une attention particulière aux résultats des enquêtes » de la commission nationale d’enquêtes sur les crimes commis durant la postélectorale, et organisations de défense des droits de l’Homme.

Saluant la libération, le 20 décembre, de huit proches de l’ex-président Laurent Gbagbo, détenus depuis la chute de leur leader le 11 avril 2011, Mme Ibouba a regretté que d’autres «personnalités politiques restent encore en prison sans jugements…La paix tant recherchée passe par le respect des droits inaliénables de l’homme. » Ces personnes, a-t-elle dit, «ont besoin de respect ».

Le corps diplomatique par la voix de sa doyenne reconnait toutefois que des progrès ont été accomplis par le gouvernement en matière de droit de l’homme, tout en souhaitant également voir la situation sécuritaire, émaillée d’attaques à domicile s’améliorer davantage en Côte d’Ivoire.

Le corps diplomatique a réaffirmé son engagement à soutenir le processus de réconciliation nationale en cours dans le pays, appelant les ivoiriens au « pardon ».

Connectionivoirienne.net avec agence (AIP)

Source:connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *