Côte d’Ivoire: Ce prince des ténèbres osera-t-il affronter la Lumière!

La Lumière, c’est quoi? Est-ce, ce qui éclaire ou ce qui simplement brille avec éclat? Ou bien, est-ce cette métaphore qui caractérise l’invisible dont les résultats arrivent chaque fois dans notre vie, comme un rayon de lumière?

Ne répondons pas à ce questionnement. Parce que la Lumière, c’est peut-être à la fois ce qui brille avec éclat et donc qui éclaire ou c’est la symbolique de la Vérité, du Jour, de ce qui se voit et qui ne souffre pas de points d’ombre. C’est peut-être aussi un grand talent, une intelligente au-dessus de la moyenne, un guide, un éclaireur de conscience, celui qui tient la main d’un peuple perdu dans un labyrinthe obscure et qui le libère de sa captivité ou de son égarement.

C’est peut-être, cette énergie cosmique qui met à l’épreuve aujourd’hui, le prince des ténèbres, dans une Côte d’Ivoire consacrée par ce vaurien aux pires démons des ténèbres. Oui. C’est peut-être de cela qu’il s’agit. Ce prince de l’obscure, celui de qui rien de clair ne sort, celui avec qui tout est entaché de doute, qui n’a ni queue ni tête, qui est difforme et bizarre. Sans origine. Sans terre d’asile. Celui dont l’âme rodera d’éternités en éternités, dans les ténèbres, cet univers de l’inconnu, le lieu où tout se confond, le siège de l’incertitude, le royaume des esprits malfaisants et des malfaiteurs.

Oui. Vous écoutez un message très rare qui vous rappelle que la Côte d’Ivoire a été plongée dans les ténèbres. Un prince de la perdition y a été installé et il y règne. Alors, le peuple a peur. Il s’interroge. Parce que le principe des ténèbres est le principe du mensonge, le seigneur des faux coups, le bras agissant qui donne la mort. Parce qu’ aussi et surtout, le peuple sait que la Lumière viendra chasser ces ténèbres envahissantes, traumatisantes et destructrices, mais comme son attente se fait longue et jonchée des cadavres de ses fils, ces jours sont percés du cri strident de ses enfants qui se meurent sous la torture d’un prince malfaisant; et donc, il angoisse. Il désespère. Parce que il ne sait pas encore qu’ il a amorcé l’Aube glorieuse! Déjà.

C’est pourquoi le Guerrier qui fait office de sentinelle prend la parole et demande. Mais peuple digne de Côte d’Ivoire, entends-tu le murmure de tes enfants tapis dans l’invisible qui te chuchotent à voix basse, très basse, qu’ils sont déjà là. Entends-tu ces voix initiées, peuple mien?

Mère-Patrie, c’est nous. Nous sommes là. Regarde dans le lointain, pas si loin que ça, partout, tout autour des limites de nos terres agricoles. Les nombreux rayons de lumière que tu vois, la respiration contrôlée et imperceptible que tu peux entendre, c’est nous.

Ferme les yeux, fléchis tes genoux et prie pour nous. Parce que nous allons jaillir de partout. Comme un fleuve en crue. Nous allons envahir la vallée de l’ombre de la mort et chasser ce prince maléfique et les esprits désincarnés qui œuvrent pour lui.

Mère Côte d’Ivoire, nous sommes tous là. Ne demande pas où sont les aînés. Ils sont là aussi, dans l’invisible. Seulement, retiens que ton Heure de gloire ne tient qu’a un seul Code, un seule Mot. Quand tu l’entendras, c’est que le tsunami a commencé.

Nous sommes la lumière, cette Energie, cette Force divine, cette Vérité intraitable, ce Guide qui t’informe par des signes visibles et des actes héroïques pour te dire que tes enfants sont là pour balayer d’un trait effroyable, ce prince maudit des ténèbres.

Il en est ainsi. Il en sera ainsi. Jamais les ténèbres n’ont résisté à la Lumière. Patience! Et tu verras.

A Très bientôt.

Hassane Magued

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *