Comment Dieudonné a réussi à lancer sa tournée (VIDEO) ?

Avec l’appui de sa coproductrice Chrystel Camus, Dieudonné s’engage dans sa première tournée depuis dix ans et fait étape à Pau pour la première fois.

Avec l’appui de sa coproductrice Chrystel Camus, Dieudonné s’engage dans sa première tournée depuis dix ans et fait étape à Pau pour la première fois.

Sans aucune pub, le spectacle de Dieudonné affiche déjà près de 1 200 réservations pour le vendredi 5 avril.Dieudonné présentera « Foxtrot », son nouveau spectacle, le vendredi 5 avril, au Zénith de Pau. A ce jour, le rendez-vous n’a provoqué aucune réaction hostile de la part des associations qui ont l’habitude de croiser le fer avec celui qui est désormais « blacklisté » et présenté comme l’humoriste le plus controversé de France.

Pour l’heure, autour de 1 200 réservations ont été enregistrées par les guichets palois. Un résultat obtenu sans aucune pub « traditionnelle ». Une performance quand on sait que le même type de spectacle rassemble, en moyenne, 1 500 personnes à Pau.

Depuis le clash provoqué par son sketch sur le plateau télévisé de Fogiel, en 2003, Dieudonné s’est progressivement appuyé sur le Web et les réseaux sociaux pour assurer sa promotion et sa visibilité. Le relais est assuré par les fans. C’est par exemple le cas pour son passage au Zénith de Pau : un montage vidéo est actuellement diffusé comme une bande-annonce de grande production. Le Pic du midi d’Ossau en vedette américaine…

« Tout se passe sur Facebook aujourd’hui. Ce sont ses fans qui assurent la promo. Ils composent d’ailleurs le plus gros des salles. Pour l’instant, avec « Foxtrot », on a un public d’environ 3 000 personnes. À Pau qui est une ville difficile, on peut supposer qu’ils seront environ 1 800 », estime la coproductrice de la tournée, Chrystel Camus.

Pour elle, « Foxtrot » marque une nouvelle étape sur la route de Dieudonné : « Je n’aurais jamais produit un spectacle antisémite. Et ce n’est pas le cas. On a trouvé des salles parce qu’il travaille avec moi. C’est sa première tournée depuis dix ans. Jusqu’à présent, il montait ses spectacles dans son théâtre ou dans un bus ! »

Chrystel Camus a notamment monté la tournée du « Château des secrets » du magicien Dani Lary. Elle a également coproduit Titoff ou les Chevaliers du fiel. Avant Dieudonné, elle travaillait avec Philippe Candeloro dans « Le tour du monde en 80 jours ». « On me connaît dans le milieu du spectacle. Et on me fait confiance. C’est comme ça qu’on a pu avoir des dates et s’engager dans cette tournée. »

Contrairement à d’autres villes, Pau n’a pas tenté de lui faire obstacle. L’adjoint au maire qui préside les destinées du Zénith, Alain Lavignotte, expliquait, il n’y a pas si longtemps encore, que le mieux était « de l’ignorer ».

Il ne lui a pas non plus échappé qu’il n’est pas possible d’annuler un spectacle en claquant simplement des doigts, par le bon vouloir du prince…

Pour ne pas avoir accueilli Dieudonné, la justice a ainsi condamné la ville de La Rochelle à verser 40 000 euros de dommages et intérêts et de manque à gagner… À Nice, malgré tout, le spectacle du 13 avril semble annulé : 2 000 places avaient été réservées.

Juridiquement, les élus doivent être en mesure de démontrer le « risque de trouble à l’ordre public ». A Bordeaux, le maire Alain Juppé, s’est rapproché de la préfecture pour tenter d’identifier tous les éléments à l’approche du spectacle du 4 avril. À ce jour, les services de l’État n’ont rien retenu de nature à justifier des mesures radicales. Le spectacle est maintenu.

Dans « Foxtrot », Chrystel Camus nous annonce un « nouveau Dieudonné ». Celui-ci vient d’ailleurs de publier sur son compte Twitter, une photo où on le retrouve aux côtés de Yannick Noah, une des personnalités préférées des Français, à l’issue de son spectacle du 21 mars.

« Pendant 1 h 20, Dieudonné aborde plusieurs thèmes à travers l’actualité mais il n’y a pas un mot de trop. Bien sûr, il reste antisioniste. Mais là, c’est la liberté d’expression. Il n’est pas antisémite. Chaque soir, il a droit à une standing ovation. Son public n’est certainement pas composé de néonazis ! »

Nous n’avons pas réussi à joindre Dieudonné. Celui-ci refuse, en général, les interviews.

L’humoriste sera à Metz ce soir. Déjà 3000 places vendues. Hier, il a fait carton plein à Reims. Il joue pratiquement à guichets fermés.

Source: sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *